/news/world

Le cadavre d’une étudiante retrouvé ligoté dans le coffre de sa voiture

TVA Nouvelles

Le Parisien

Le cadavre d’une étudiante, qui était portée disparue depuis jeudi, a été retrouvé dans le coffre de sa voiture, dimanche, en banlieue de Paris.

L’étudiante avait les pieds et les mains ligotés lorsque sa dépouille a été trouvée enfermée dans le coffre de sa voiture.

Les policiers ont fait cette macabre découverte à Valenton, dans le Val-de-Marne.

«Elle avait du tape sur le visage», a confié un policier au quotidien «Le Figaro».

Selon «Le Parisien», Sandra B., une jeune femme de 23 ans, n’avait plus donné signe de vie après avoir partagé deux photos sur Snapchat jeudi.

La meilleure amie de l’étudiante a alors signalé sa disparition en soirée, inquiète de ne plus avoir de ses nouvelles. Un avis de disparition a été émis le vendredi matin.

Croyant qu’elle avait été victime d’un accident de la route, plusieurs proches de l’étudiante ont inspecté routes et fossés dans l’espoir de la retrouver.

Toujours selon «Le Parisien», c’est la meilleure amie de la jeune femme qui a découvert la voiture de Sandra «par hasard» dimanche soir.

«J’ai vu une main, un bras, puis des chaussures», a raconté une proche de Sandra au «Parisien».

Si la voiture de la femme a été retrouvée à Valenton, son cellulaire, lui, aurait été localisé à une quinzaine de kilomètres de là, à Quincy-sous-Sénart.

Pour les proches de Sandra B., c’est l’incompréhension. «Elle était joviale. Et avec sa famille, fusionnelle. On se disait tout. Je ne crois pas au secret», a déclaré la meilleure amie de l’étudiante, en entrevue avec «Le Parisien».

Une autopsie a été demandée pour déterminer les causes exactes du décès de la jeune femme. Cette enquête a été confiée à la brigade criminelle de Paris.