/news/politics

Le juge Gascon s'explique sur sa disparition soudaine

TVA Nouvelles

archives, Agence QMI

Le juge de la Cour suprême Clément Gascon, porté disparu pendant plusieurs heures la semaine dernière à Ottawa, s’est expliqué sur les événements.

«Depuis plus d’une vingtaine d’années, je conjugue avec une maladie parfois sournoise, la dépression et les troubles de l’anxiété», a-t-il expliqué dans un communiqué paru mardi en fin d’après-midi.

Le juge croit avoir été victime d'une crise de panique qu'il ne peut «ni expliquer ni justifier». Il a demandé pardon à ceux qui ont été affectés par sa disparition.

À la mi-avril, le juge avait annoncé qu’il quitterait ses fonctions le 15 septembre prochain. Cette annonce l’a bouleversé.

«Dans le contexte de l’annonce récente d’une décision de carrière difficile et déchirante et d’un changement parallèle de médication, j’ai eu un comportement inédit et inhabituel», raconte-t-il.

Le magistrat assure que ses problèmes de santé ont été pris en charge et traités avec le support médical requis. Il a également réitéré être en bonne santé et «pleinement en mesure d’exécuter [ses] fonctions».

Le juge avait été porté disparu par la police d’Ottawa et la GRC le 8 mai dernier après avoir été vu pour la dernière fois vers 13h. Il a été retrouvé quelques heures plus tard.

Âgé de 59 ans, le juge Gascon avait été nommé à la Cour suprême en juin 2014 et il a passé les cinq dernières années siéger au plus haut tribunal du pays.

Avocat spécialisé dans le droit du travail, Clément Gascon a étudié en droit à l'Université McGill. Il a gravi les échelons du système judiciaire jusqu'à atteindre la Cour suprême, où il avait succédé à Morris Fish pour devenir l'un des trois juges du Québec à siéger sur le plus haut tribunal au pays.

Le juge en chef Richard Wagner a été touché par la lettre de son collègue. «La déclaration faite par le juge Gascon plus tôt aujourd'hui demande du courage. Mes collègues et moi sommes extrêmement fiers du juge Gascon, qui a mon plein appui et toute ma confiance. Je suis impatient de le voir siéger à nouveau à nos côtés cette semaine», a-t-il fait savoir.

Dans la même catégorie