/news/society

Encadrement des chiens dangereux: le signalement obligatoire «n’est pas réalisable»

Raphaël Lavoie | Agence QMI 

Adobe Stock

Appelée à commenter le projet de règlement sur l’encadrement des chiens dangereux, la présidente de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec, Dre Caroline Kilsdonk, a soutenu mercredi que bien qu’elle appuyait le nouveau cadre légal, celui-ci serait «impossible» à appliquer dans son entièreté sur le terrain.

En entrevue à QUB radio, elle a affirmé que c’était la mesure obligeant les médecins et les vétérinaires à déclarer toute morsure de chien aux autorités municipales qui serait particulièrement difficile à mettre en place.

Selon Dre Kilsdonk, si la déclaration des morsures sur les humains semble réalisable, c’est plutôt le signalement obligatoire de celles subies par d’autres animaux qui pourrait s’avérer beaucoup plus complexe.

«Ce n’est pas réalisable. C’est impossible sur le terrain de déclarer tous les incidents dont les médecins vétérinaires sont témoins. [On parle de] tous les incidents qui causent des lésions sur un animal ou un humain. Ça en fait un nombre incroyable», a-t-elle souligné.

La présidente de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec a ainsi avancé que le projet manquait de «précision». D’après elle, une piste de solution pour améliorer le règlement pourrait être notamment d’ajuster le degré de gravité requis pour le signalement d’un incident.

«On n’est pas complètement contre notre participation à un signalement obligatoire, c’est juste qu’il y a des paramètres qui devraient être définis», a-t-elle jugé, précisant que son ordre serait présent lors du processus de consultations à venir.

Cela dit, Dre Kilsdonk s’est dite tout de même satisfaite qu’un tel projet de règlement sur l’encadrement des chiens dangereux soit annoncé à l’Assemblée nationale.

«On est très heureux qu’il y ait une réglementation de base qui soit applicable sur l’ensemble du territoire. On est très satisfaits aussi de voir le type d’encadrement qui va être fait face aux chiens qui sont déclarés potentiellement dangereux», a-t-elle tempéré.

 

Dans la même catégorie