/regional/montreal/monteregie

Guy Lafleur lègue des armes à feu à un musée de Granby

Jean-François Desbiens | TVA Nouvelles

Le Musée de l'arme et du bronze de Granby, en Montérégie, s'est enrichi d'une nouvelle collection d'armes à feu. L'ancienne vedette du Canadien de Montréal et grand amateur de chasse Guy Lafleur a décidé il y a deux ans de léguer ses armes à cette institution muséale.

Cinq carabines et une arme de poing qui ont marqué le passé du Démon blond à différentes étapes de sa vie ont ainsi été léguées au Musée de l'arme et du bronze de Granby.

Parmi celles-ci, on retrouve une carabine de calibre 30-30 qui lui avait été donnée par son père.

Une autre, de calibre 270, est un cadeau de son grand ami Léo Drolet de Sherbrooke pour commémorer son 500e but dans la Ligue nationale de hockey en 1983.

Il y a aussi un fusil 308 avec lequel il a tué son premier chevreuil en novembre 1982. C'était sur une ferme d'élevage de cervidés à l'invitation du propriétaire. Cette histoire avait fait les manchettes à l'époque parce qu'on se trouvait hors de la saison de chasse. Guy Lafleur avait subi un procès pour braconnage et avait été acquitté des accusations.

Guy Lafleur a aussi fait don d'un pistolet 9 mm. Pourquoi possédait-il une arme à autorisation restreinte?

Il se l'était procurée pendant les séries éliminatoires du printemps 1976. C'était pour se protéger d'individus qui trempaient dans les paris illégaux et qui menaçaient de le kidnapper.

Même s'il s'est retiré du hockey il y a 28 ans, l'ancien numéro 10 du Canadien de Montréal continue de susciter l'intérêt du public, cette fois-ci dans un musée d'armes.