/news/society

Les cas de maladie de Crohn risquent d’exploser d’ici 10 ans

TVA Nouvelles

La maladie de Crohn, qui attaque le système digestif, touche actuellement 240 000 Canadiens. Mais les experts pensent que dans dix ans, ils seront plus de 400 000 à en souffrir.

Le Canada a le plus haut taux de maladies inflammatoires au monde. Parmi celles-ci: la maladie de Crohn, trouble intestinal grave.

Des données alarmantes viennent d'être publiées. Les experts estiment que dans dix ans, au Canada, le nombre de cas augmentera de près de 50%.

Mais comment expliquer cette hausse? Notre alimentation pourrait être en cause.

«Il y a une interdépendance avec le microbiome, il y a des facteurs génétiques. Il y a probablement beaucoup à faire avec de la diète aussi, la diète étant en étroite relation avec nos bactéries», explique le Dr Louis-Charles Rioux, gastro-entérologue à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

«Il y a des changements dans la diète; on mange de plus en plus mal, malheureusement. Donc, je pense qu'il y a une alerte aussi à lever à ce niveau-là», poursuit le spécialiste.

L'autre changement important dans les dernières années, c'est que de plus en plus de jeunes reçoivent un diagnostic de maladie de Crohn. Par exemple, la prévalence a augmenté de 50% chez les enfants.

«Ça peut donner des retards de croissance. Ça peut donner aussi des problèmes psychologiques» affirme ;e Dr Guy Aumais, gastro-entérologue et professeur à l’UdeM.

À l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, le Dr Aumais fait de la recherche clinique avec les nouvelles molécules. Et il y a de l'espoir pour les malades.

«Avec l'avènement de ces molécules-là, c'est une diminution du nombre de chirurgies. Une diminution de la morbidité, une diminution du taux d'hospitalisation due aux maladies inflammatoires», conclut le Dr Aumais.