/finance/homepage

L’inflation atteint 2 % en avril

Agence QMI

argent

Pascal Huot - stock.adobe.com

L'Indice des prix à la consommation (IPC) a progressé de 2 % au cours de la période de 12 mois se terminant en avril, après avoir cru de 1,9 % en mars, a annoncé mercredi Statistique Canada.

D’un mois à l’autre, l’IPC a augmenté de 0,4 % en avril, selon l’agence fédérale.

C’est encore l’essence (+10 %) qui est la composante qui a le plus contribué à la hausse de l’inflation, tout comme les vêtements pour femmes (+2,5 %), les primes d’assurance de véhicules automobiles (+0,9 %), le gaz naturel (+2,8 %) et le coût de l’intérêt hypothécaire (+0,6 %).

Sans l'essence, l'IPC a progressé de 2,3 % d'une année à l'autre, a-t-on précisé.

Au Québec, l’inflation a augmenté de 1,8 % en avril, comparativement à l’année dernière, tandis que par rapport au mois précédent il a progressé de 0,4 %.

Par ailleurs, les consommateurs canadiens ont déboursé 2,9 % de plus, au cours du mois dernier, pour les aliments comparativement au même mois un an plus tôt. Il s'agit d'une baisse par rapport à l'augmentation d'une année à l'autre de 3,6 % enregistrée en mars.

«Le ralentissement de l'indice des prix des aliments est principalement attribuable à un recul de l'indice des prix du bœuf frais ou surgelé (-0,8 %)», a noté Statistique Canada.

Selon Benoit P. Durocher, économiste principal à Desjardins, les résultats d’avril sont conformes aux attentes.

«Cela dit, les fortes hausses des prix de l’essence de mars et d’avril ont entraîné un revirement important dans la variation annuelle de cette composante», a-t-il indiqué dans une note économique.

«Les résultats d’aujourd’hui n’auront pas beaucoup d’incidence, notamment sur l’évolution de la politique monétaire, qui se concentrera davantage sur l’état de santé de l’économie canadienne», a ajouté l’économiste.