/news/currentevents

Pistolet chargé saisi chez un mafioso

Éric Thibault | Le Journal de Montréal

Un mafioso lavallois qui sentait sa vie menacée par des rivaux vient d’être déclaré coupable de possession illégale d’un pistolet chargé.

Steve Casale, considéré comme un lieutenant du clan de l’influent leader mafieux Vittorio Mirarchi et du caïd Raynald Desjardins, a encaissé ce verdict la semaine dernière au palais de justice de Montréal.

L’homme de 40 ans, qui tremperait dans les paris sportifs illicites et le prêt usuraire, d’après une enquête du SPVM, devrait recevoir sa peine le mois prochain.

À LIRE ÉGALEMENT

EN IMAGES: Au cœur de la tuerie du Sheraton de Laval   

Abattu par balle dans un restaurant du Quartier DIX30  

Son mari criblé de balles: «Nous étions sa joie de vivre»

Meurtre à Repentigny: la victime liée aux Hells Angels? 

Gardes du corps armés

Surnommé « Cook » dans le monde interlope, il avait été dénoncé aux policiers montréalais il y a deux ans par un informateur qui prétendait que Casale craignait pour sa vie et ne se déplaçait jamais sans être accompagné de gardes du corps armés.

Le 13 juin 2017, le SPVM avait effectué une perquisition à sa résidence de Laval et y avait saisi un pistolet chargé de marque Beretta et de calibre 22.

Le même soir, les policiers ont aussi arrêté l’un de ses gardes du corps, Francesco Catalano, armé d’un pistolet semi-automatique alors qu’il sortait d’un bar de la Petite Italie. La possession de cette arme prohibée avait valu à ce dernier une peine de 28 mois d’incarcération.

Ce même Catalano avait déjà été accusé en 2008 – puis blanchi – d’avoir participé à un kidnapping avec le mafieux Salvatore Scoppa. Ce dernier a été assassiné lors d’une fête familiale dans un hôtel de Laval, le 4 mai.

Selon des documents judiciaires, Steve Casale faisait partie des invités au mariage de Vittorio Mirarchi, en 2009, aux Bahamas, et aux noces de la fille de Raynald Desjardins au club de golf le Mirage, à Terrebonne, en 2011. Il n’avait pas d’antécédents judiciaires.

Mirarchi a été condamné pour avoir comploté le meurtre de l’aspirant parrain Salvatore Montagna avec Desjardins en 2011. Il est libre depuis un an et demi. Il serait toujours pressenti comme un parrain potentiel de la mafia montréalaise.