/news/politics

Rémunération des députés: QS est invité par Legault et Fournier à s’expliquer

Agence QMI

POL-CONSEIL-NATIONAL-QUEBEC-SOLIDAIRE

Joël Lemay / Agence QMI

François Legault et la députée indépendante Catherine Fournier laissent entendre que le discours de Québec solidaire sur leur propre rémunération manque de cohérence.

D’abord, jeudi, le premier ministre François Legault a mis au défi Manon Massé d’expliquer «si elle est mal à l'aise de gagner 130 000 $, alors qu'il y a du pauvre monde qui gagne seulement 20 000 $» annuellement.

«Comment la cheffe de Québec solidaire peut-elle accepter de gagner 130 000 $ alors que la moyenne au Québec, c'est 49 000 $?» a-t-il aussi ajouté.

M. Legault tentait alors de justifier le fait que 15 hauts dirigeants du gouvernement Legault – soit quatre de plus qu’en 2017-2018 – auront un salaire supérieur à 300 000 $ cette année, tel que le révélait le «Journal de Québec», jeudi.

«Je comprends qu'il y en a qui aimeraient mieux qu'on vive dans une espèce de système communiste où tout le monde gagne le même salaire, mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne», a également dit M. Legault.

Mais selon Mme Massé, l’augmentation de la rémunération offerte aux hauts dirigeants prouve que M. Legault est peu sensible au sort des citoyens de la classe moyenne.

«Pour qui le premier ministre gouverne? Le peuple québécois ou ses amis du 1 %?» a-t-elle laissé tomber.

Renoncer à l’augmentation

De plus, Catherine Fournier a invité les députés de Québec solidaire à refuser l’éventuelle augmentation de leur rémunération. Le gouvernement Legault a déposé mercredi un projet de loi pour rehausser l’allocation de dépenses des députés, désormais imposable par le gouvernement fédéral, mais QS s’est opposé.

«[Les députés de QS] sont hypocrites parce que, à moins de renoncer à la compensation, eux aussi vont l’obtenir», a indiqué Mme Fournier, en entrevue à l’Agence QMI.

Mais les députés de QS n’ont pas l’intention de refuser cette éventuelle augmentation, parce que le parti n’est pas a priori opposé à ce que les députés touchent un meilleur salaire.

«La demande de Mme Fournier est étrange et hors sujet. Québec solidaire ne souhaite pas diminuer le salaire des députés. Nous voulons que cesse le conflit d’intérêts actuel. Les députés ne devraient pas voter leur propre salaire», a indiqué le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

«Qu’est-ce qui est hypocrite? Vouloir moderniser la manière dont les députés sont rémunérés ou affirmer vouloir du changement et défendre un système archaïque?» a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Mme Fournier ne croit pas que le fait que les députés votent leur propre augmentation de salaire constitue un conflit d’intérêts.

Dans la même catégorie