/finance/homepage

Amende de 81 000$ pour Hydro-Québec

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Une importante amende a été imposée à Hydro-Québec cette semaine à la suite de l’accident mortel survenu au chantier hydroélectrique Romaine 4, en décembre 2016. La société d’État devra verser 81 000 $ pour avoir compromis la sécurité d’un travailleur.

Luc Arpin, un opérateur de machinerie lourde, est décédé lorsqu'une paroi rocheuse de la galerie de dérivation, haute de 50 mètres, s’est effondrée. 4300 tonnes de roche s’étaient soudainement décrochées.

La pelle mécanique a été ensevelie et il a fallu deux semaines avant d’extirper le corps du travailleur de 51 ans.

La CNESST avait mené son enquête au terme de laquelle elle avait blâmé Hydro-Québec.

Les enquêteurs avaient déterminé que les études géotechniques et les moyens de contrôle du danger d’effondrement étaient insuffisants.

Cette semaine, Hydro-Québec a été condamnée à payer une amende de 81 000$ par la juge Julie Dionne. Elle avait d’ailleurs rejeté une requête d’Hydro-Québec, il y a un mois. La société d’État souhaitait obtenir plus de détails sur le chef d’accusation.

Hydro-Québec jugeait que les termes «de la roche pouvant écraser un travailleur» étaient insuffisants pour qu’elle puisse être informée de ce qu’on lui reproche.

La CNESST s’était défendue en affirmant qu’Hydro-Québec avait en main une preuve très imposante et qu’elle est une des défenderesses les mieux informées que l’on puisse rencontrer.

La juge a donné raison à la CNESST.

Dans une courte déclaration, Hydro-Québec a indiqué qu’elle n’a pas l’intention de porter la décision lui imposant l’amende de 81 000$ en appel. Elle a profité de l’occasion pour réitérer ses plus sincères sympathies à la famille et aux proches de Luc Arpin.