/news/law

Déjà condamné pour exhibitionnisme et remis en liberté

TVA Nouvelles

Un homme de 42 ans accusé d'agressions sexuelles sur deux victimes a été remis en liberté jeudi après-midi au palais de justice de Sept-Îles.

Les événements qui lui sont reprochés se seraient déroulés à Baie-Comeau au début des années 2000 et à Sept-Îles en 2010.  

Sacha Rioux n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice. 

En décembre dernier, il a reçu une peine de six mois de prison pour des actions indécentes commises au centre hospitalier de Sept-Îles et à l’aréna Conrad-Parent où il s’était masturbé durant une pratique de patinage artistique. 

L'avocat de l'accusé avait alors déclaré que son client était totalement conscient de la problématique et qu'elle était reliée à une intoxication. Sacha Rioux avait admis devant la cour qu’il consommait des amphétamines en quantité «assez considérable» et qu'ils avaient des effets désinhibant qui entraînaient ce genre de geste.

Neuf mois de prison

En 2013, il avait aussi plaidé coupable à une accusation d'agression sexuelle. Il avait alors été condamné à neuf mois de prison.

La juge et les procureurs de la Couronne et de la défense avaient d’ailleurs recommandé qu'il suive des thérapies pour régler ses problèmes sexuels et aussi, de consommation de drogue.

Sacha Rioux avait terminé de purger ses sept mois de prison quand il a été arrêté à nouveau pour les accusations d'agressions sexuelles.

Il devra intégrer une maison de thérapie sans délais. C'est une condition de remise en liberté.