/news/currentevents

Le vibrant appel du père d’une ex-fugueuse à Justin Trudeau

TVA Nouvelles

Au lendemain de la révélation de l’arrestation d’un réseau de prostitution à Longueuil, le père d’une ancienne fugueuse lance un appel au premier ministre du Canada.

«Je demande au premier ministre d’avoir une rencontre, c’est fini le niaisage, je suis désolé de le dire comme ça!», a dit Éric Hauptmann en entrevue à TVA Nouvelles.

«Depuis 2016 vous m’avez promis que vous alliez mettre des choses en place pour régler la situation. On entend des histoires d’horreur qui se passent à Longueuil. Il y a des filles qui se font encore enlever et violer, ça n’a pas de bon sens.»

«Il faut prendre des actions aujourd’hui. J’exige une rencontre avec le premier ministre Trudeau dans les plus brefs délais pour qu’on puisse mettre des choses en place. Son mandat se termine bientôt, je pense que c’est l’occasion de dire qu’il a fait quelque chose dans son mandat qui peut aider à sauver des gens», a-t-il ajouté.

M. Hauptmann est revenu sur l’angoisse qu’il a vécue comme parent quand sa fille a disparu pendant plus de huit jours.

«On est allé en enfer et on en est revenu. Quand ta fille disparait pendant neuf jours, tu ne sais si elle est en vie, si elle s’est fait violer, si elle est battue, si tu vas la revoir un jour. C’est le pire cauchemar qu’un parent peut vivre», a-t-il expliqué.

Réaction d'Ottawa

Dans un communiqué, le bureau du ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a tenu à répondre à M. Hauptmann.

En janvier, nous avons le versement d’un montant de 852 102 dollars à la ville de Longueuil afin que celle-ci puisse offrir des services essentiels aux jeunes femmes et aux jeunes hommes qui cherchent à sortir du commerce du sexe», peut-on lire.

«La majorité des victimes de la traite de personnes sont des femmes et des filles, notamment de communautés autochtones et de groupes marginalisés au Canada. Le gouvernement du Canada s’engage à lutter contre cette attaque abhorrant les droits fondamentaux et la dignité de la personne.»

Le gouvernement annonce qu’un Service national téléphonique concernant la traite de personnes sera prochainement lancé.

Par ailleurs, le gouvernement Trudeau dit qu’il travaille à une «nouvelle stratégie pangouvernementale de lutte contre la traite des personnes».

«Nous voulons trouver et appuyer les victimes, protéger les personnes les plus vulnérables, et traduire les auteurs en justice.»