/news/world

Tuée pour son bébé: l’accusée a planifié son crime pendant des semaines

TVA Nouvelles d'après CNN 

Clarisa Figueroa, accusée pour meurtre en lien avec la mort d’une jeune femme enceinte dont le bébé a été arraché à son ventre, a planifié son crime durant des semaines, ont expliqué les autorités lors d’un point de presse vendredi.

La police de Chicago a révélé les détails de l’enquête qui a mené à l’arrestation de trois personnes cette semaine.

«Les mots ne peuvent exprimer à quel point ces allégations sont dégoûtantes et vraiment perturbantes», a dit le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson.

Le 23 avril, Clarisa Figueroa, 46 ans, a étranglé Marlen Ochoa-Lopez, 19 ans, à l’aide d’un câble. Avec la complicité de sa fille Desiree, 24 ans, elle a ensuite arraché l’enfant du ventre de la victime et a prétendu qu’il était le sien, selon les autorités.

Le corps d’Ochoa-Lopez a été retrouvé dans la nuit de mardi à mercredi, près de quatre semaines après sa disparition, dans une poubelle sur le terrain des Figueroa.

Le fil des événements

Les policiers ont dit que Desiree Figueroa avait confessé son crime et le procureur James Murphy a établi le fil des événements devant les médias au palais de justice vendredi.

Xander, le fils de 20 ans de Clarisa Figueroa, a perdu la vie l’année dernière. En octobre, Figueroa a surpris sa famille en annonçant qu’elle était enceinte, malgré la ligature de ses trompes de Fallope.

En décembre, elle a partagé sur Facebook la photo de ce qu’elle prétendait être son échographie. Ensuite, en février, elle a annoncé dans un groupe Facebook que son enfant allait s’appeler Xander, accompagnant la publication d’une photo d’une chambre d’enfant décorée. C’est au sein de ce groupe, en mars, que Figueroa a d’abord pris contact avec Marlen Ochoa-Lopez. Figueroa offrait des affaires pour bébé gratuites.

Le procureur a affirmé que durant cette période, Clarisa Figueroa a dit à sa fille Desiree qu’elle aurait besoin d’aide pour tuer une femme enceinte et prendre son bébé.

Le 1er avril, Marlen Ochoa-Lopez s’est rendue une première fois chez Clarisa Figueroa et a quitté les lieux.

Aidée par sa fille

Le 23 avril, Marlen Ochoa-Lopez est allée une deuxième fois chez les Figueroa. Assise sur un divan, elle regardait un album de photos au moment où Clarisa Figueroa l’a étranglée par-derrière, selon le procureur. La victime avait glissé ses doigts entre le câble et son cou et Desiree Figueroa les aurait retirés un à un pour aider sa mère.

Yovany Lopez, le conjoint de Marlen Ochoa-Lopez, a rapporté la disparition de la jeune femme le lendemain.

Les policiers ont indiqué avoir obtenu leur meilleure piste après avoir parlé à un ami de la victime, qui a mis au courant les enquêteurs des interactions de la femme enceinte sur Facebook.

La police a alors rendu visite à Desiree Figueroa. Après quelques questions, celle-ci a finalement informé les agents que sa mère était à l’hôpital après avoir donné naissance à un enfant. La voiture de Marlen Ochoa-Lopez a ensuite été retrouvée non loin de là.

Le 7 mai, Clarisa Figueroa a été rencontrée à l’hôpital. Des tests d’ADN ont finalement révélé que l’enfant était celui de Marlen Ochoa-Lopez et de son conjoint. Par ailleurs, le garçon repose toujours dans un état critique à l’hôpital. Ses chances de survie semblent minces.

Clarisa Figueroa et sa fille Desiree ont été inculpées pour meurtre. Piotr Bobak, 40 ans, le compagnon de Clarisa Figueroa selon la police, a été inculpé pour avoir dissimulé le crime.

Dans la même catégorie