/news/society

La police de Toronto rachète plus de 2700 armes

Agence QMI

Saisie d'armes � Longueuil

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Plus de 2700 armes ont été retirées des rues de Toronto grâce au programme de rachat d’armes de la Ville, a fait savoir samedi la police de Toronto.

Dans le cadre de ce programme, qui s’est étendu sur trois semaines entre le 26 avril et le 17 mai derniers, les Torontois pouvaient se départir de leurs armes longues en échange de 200 $ et de leurs armes de poing pour 350 $. Les armes pouvaient être enregistrées ou non.

Selon la police, il s’agit d’un record d’armes achetées.

Toronto connaît une vague de violence sans précédent depuis quelques années. L’an dernier, la ville a même atteint un triste record avec un total de 96 meurtres, soit beaucoup plus que l'ensemble du Québec en 2018 (87 meurtres), selon le «Journal de Montréal».

«La violence armée reste une préoccupation sérieuse à la fois de la communauté et des forces de l'ordre. Nous savons que mettre fin à la violence armée prendra diverses mesures - il n'y a pas de réponse magique», a fait savoir le maire John Tory, dans un communiqué.

Selon ce dernier, chaque arme remise est «une arme de moins dans notre communauté et une arme de moins potentiellement disponible pour les personnes qui veulent causer des problèmes dans notre ville».

Dans la même catégorie