/news/culture

Sonia Benezra sereine

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

ART-SOIRÉE-HOMMAGE-QUEBECOR

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Bien que la fin de son émission de variétés «Tout le monde aime» ait été annoncée en début d’année, c’est une Sonia Benezra sereine qui a foulé le tapis rouge de la 34e Soirée Artis, dimanche dernier.

Heureuse de renouer avec le public qui encerclait l’arrivée des artistes à la remise de prix, la dame a multiplié les baisers soufflés à la foule et expliqué n’entretenir aucune amertume à la suite de l’aventure «Tout le monde aime».

«J’ai toujours eu une histoire d’amour avec le public, a-t-elle insisté en entrevue avec l’Agence QMI. Quand l’émission est arrivée en ondes, l’accueil a été extraordinaire, et quand elle a été retirée, la réaction a aussi été incroyable. Je ne peux pas me plaindre. Je fais ce métier pour les gens, alors je suis toujours là pour eux, avec mon sourire et tout mon cœur!»

Backstreet Boys

Celle qui avait jadis remporté quatre trophées MétroStar pour son «talk-show» à TQS, dont celui de la Personnalité féminine de l’année en 1995, n’a toutefois pas caché qu’elle est un brin déçue de n’avoir pas pu matérialiser certaines idées qu’elle caressait.

Sonia Benezra ambitionnait notamment de dédier une édition de «Tout le monde aime» à ses amis les Backstreet Boys, qui se produiront en concert à Montréal en juillet. On sait que l’animatrice avait tissé une relation très étroite avec le groupe à ses débuts, au milieu des années 90, lors de ses passages dans la Belle Province.

«Je pense que cette émission méritait une deuxième année, a-t-elle avancé. On savait exactement ce qu’on voulait faire s’il y avait un renouvellement. On avait commencé à travailler là-dessus. Les Backstreet Boys étaient intéressés, d’autres noms à l’international aussi. On les aurait célébrés! Je voulais qu’on revienne plus forts. Tant d’artistes auraient mérité de recevoir un hommage! Ginette Reno, Claude Dubois, Luc Plamondon... La liste est longue», s’est-elle désolée.

Pour l’instant, Sonia Benezra dit ne pas avoir de projet en développement. Elle affirme travailler sur quelques concepts, mais n’est pas encore prête à annoncer de quoi il s’agit.

«Quand je marche sur la rue, tous les jours, quelqu’un vient me dire quelque chose de gentil, qui me remonte le moral. Il faut garder la foi», a-t-elle conclu.