/news/culture

Cette chanteuse méconnaissable pour lancer un message

TVA Nouvelles et Agence France-Presse

La chanteuse Kesha a choisi de porter un masque à la Hannibal Lecter, jeudi, sur le tapis rouge d’un événement pour se prononcer en faveur du droit à l'avortement.

«Le droit des femmes de faire des choix pour leur propre corps est menacé et enlevé dans certains États. C’est inacceptable et arriéré», a écrit Kesha dans une publication sur Instagram.

 

«Ce n’est pas correct de nous réduire au silence. La seule façon pour moi de rester silencieuse, hier soir, a été de me museler physiquement sur le tapis rouge», a ajouté la chanteuse de 32 ans.

«Nous devrions avoir le droit de choisir lorsqu’il s’agit de notre corps», a conclu Kesha sur les réseaux sociaux.

Cette sortie publique de la chanteuse survient en pleine offensive aux États-Unis des États conservateurs contre l'avortement.

L'Alabama interdit aux femmes d'avorter même en cas de viol, instaurant la loi anti-avortement la plus stricte des États-Unis.

Le Missouri veut poursuivre les médecins s'ils pratiquent des interventions après la 8e semaine de grossesse, la Géorgie dès que les battements de coeur du foetus sont détectables.