/news/law

Un camionneur québécois accusé aux États-Unis

Dominique Lelièvre | Le Journal de Québec

Un camionneur québécois à l’emploi d’une entreprise beauceronne est accusé d’avoir causé la mort d’un piéton dans une halte routière d’Austintown en Ohio, aux États-Unis.

Guillaume Pelletier, âgé de 24 ans, fait face à une accusation d’homicide au volant (vehicular homicide) ayant entraîné le décès d’un autre conducteur de 29 ans, Arman Meco, originaire du Texas, a rapporté le 16 mai dernier la chaîne locale de nouvelles WKBN.

Les images tournées par WKBN sur les lieux de la collision montrent que le véhicule lourd impliqué appartient à l’entreprise Couture Expressway basée à Saint-Benoît-Labre en Beauce.

Guillaume Pelletier aurait heurté un piéton avec son camion semi-remorque le 2 mai dans une halte routière à Austintown, en Ohio.

Enregistrement vidéo

Le 2 mai dernier, Pelletier aurait heurté la victime avec le camion semi-remorque, alors que celle-ci marchait dans le stationnement.

Les enquêteurs avaient dans un premier temps disculpé le conducteur, puisque d’après des témoins, la victime regardait son téléphone portable et avait des écouteurs dans les oreilles au moment du drame. La police avait conclu que Pelletier n’a jamais vu la victime et qu’il n’était pas en état d’ébriété.

L’affaire a pris une autre tournure récemment lorsque les policiers ont mis la main sur un enregistrement vidéo de l’incident provenant d’un camion qui était sur les lieux.

Le document montrerait qu’il y avait une bonne distance entre le véhicule de Pelletier et le piéton quelques instants avant la collision.

« Après avoir visionné la vidéo, il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’il [le conducteur] aurait dû pouvoir s’arrêter », a déclaré à WKBN le capitaine de la police d’Austintown, Bryan Kloss.

Téléphone

Les enquêteurs souhaitent maintenant obtenir le téléphone portable de Pelletier pour vérifier s’il a pu être distrait.

Toujours selon la chaîne de télévision américaine, les procureurs et les policiers américains espèrent que Pelletier offrira sa collaboration dans ce dossier, car il serait de retour au Canada.

Guillaume Pelletier et le président de Couture Expressway, Sylvain Couture, n’ont pas retourné les demandes d’entrevue du Journal lundi soir.