/news/culture

Après «La Voix junior», Silya réalise un grand rêve

TVA Nouvelles

Cette jeune fille non voyante avait ému le Québec à l’automne 2017 lors des auditions de «La Voix junior».

Protégée de Marie-Mai, Silya Kacel avait atteint les demi-finales en interprétant la chanson «Aimer».

Demain soir, l’adolescente de 16 ans va vivre un rêve en chantant avec un véritable orchestre symphonique à la Maison des arts de Laval.

 

Elle se produira dans le cadre du concert «Un rêve porté par la musique» au profit de la Fondation maman Dion. À la veille de sa prestation, Silya, fébrile, s’est confiée à l’émission de Denis Lévesque.

«J’ai commencé à chanter à 4-5 ans dans une salle de bain... J’avais trouvé que j’étais quand même sur la note... Je crois que je suis destinée à chanter!», lance-t-elle sur le plateau du populaire animateur de LCN, aux côtés de son père.

Claudette Dion, directrice générale et porte-parole de la Fondation maman Dion, a donné cette chance à la jeune fille après que cette dernière lui eut partagé son «grand rêve» lors d’une performance de la Saint-Jean, l’an dernier.

«Et moi, tout de go, avec mon grand cœur, je me suis dit: "j’aimerais ça faire réaliser son rêve"», raconte Mme Dion, aussi invitée dans le studio de Denis Lévesque.

«Car tu te souviendras Denis que Céline, qui a réalisé son rêve de devenir une grande chanteuse internationale, c’est parce qu’elle a dit un jour à sa mère qu’elle voulait chanter et sa mère lui a composé "Ce n’était qu’un rêve". Les rêves sont faits pour être réalisés et je n’avais pas envie que ce rêve-là devienne un cauchemar», plaide-t-elle.

Voyez l’entrevue intégrale avec Denis Lévesque dans la vidéo ci-dessus

Dans la même catégorie