/regional/montreal/laurentides

Assemblée houleuse du conseil municipal en vue à Saint-Jérôme

Antoine Lacroix

STÉPHANE SINCLAIR - JDEM

L’assemblée du conseil municipal de Saint-Jérôme s’annonce mouvementée puisqu’un rassemblement de citoyens réclamant la démission du maire est prévu, sous une présence policière augmentée.

« Les gens de Saint-Jérôme sont très en colère et veulent des réponses. Le maire n’est pas éligible à siéger. Ça pourrait brasser », soutient la conseillère indépendante Nathalie Lasalle, qui compte demander officiellement la démission du maire Stéphane Maher lors de la séance.

La frustration des Jérômiens se fait sentir depuis les récentes révélations de notre Bureau d’enquête, selon lesquelles on apprenait que M. Maher a été enregistré à son insu, en 2017, en train d’offrir un « emploi prestigieux » à un conseiller municipal qu’il ne voulait plus au sein de son parti.

En dépit de l’enregistrement accablant, le magistrat de cette ville des Laurentides a refusé de quitter son poste et a simplement nié toutes les allégations dans une déclaration écrite, les qualifiant de « fausses et mensongères ».

Une poignée de citoyens ont décidé d’organiser un rassemblement pour démontrer leur mécontentement à 18 h à l’hôtel de ville, avant la séance du conseil de 19 h. La présence policière sera rehaussée afin d’éviter les débordements.

Le maire présent ?

« On s’attend à ce qu’il y ait au moins une centaine de personnes pour montrer leur opposition, assure Jean-Claude Hébert, un ancien maire de Saint-Jérôme. On veut donner des informations aux citoyens et bien expliquer la situation. On veut aussi donner des indications s’ils veulent porter plainte au Directeur général des élections du Québec ou au ministère des Affaires municipales. »

« Personne à Saint-Jérôme n’est content de ce qui se passe ici. Il y a des gens qui vont poser les vraies questions au maire », souligne Marcel Bélanger, un ex-greffier et directeur des services juridiques de la Ville.

Or, personne n’a obtenu la confirmation que M. Maher sera présent à l’assemblée. Plusieurs espèrent qu’il y soit afin qu’il puisse donner sa version des faits.

Des indépendants

« Il risque d’être là pour montrer qu’il n’a pas peur des citoyens, croit M. Hébert. Mais il a l’habitude d’éviter les questions quand il y a des dossiers chauds. »

Mme Lasalle avance que des élus de l’équipe Maher devraient annoncer qu’ils deviennent indépendants.

« Est-ce qu’il y a des élus qui vont le lâcher ? C’est fort possible. La pression est trop forte », soutient-elle.

Dans la même catégorie