/news/culture

Johnny Depp porte de nouvelles accusations contre Amber Heard

WENN

Los Angeles premiere of Focus Features' 'The Danish Girl'

FayesVision/WENN.com

Johnny Depp accuse Amber Heard d'avoir dessiné des bleus sur son corps pour le faire passer pour un mari violent. La star de Pirates des Caraïbes a déposé plainte pour diffamation contre son ex-femme, qui l'accuse de violence domestique. Dans sa déposition, obtenue par The Blast, l'acteur conteste de nombreuses allégations. Il va même jusqu'à affirmer qu'elle aurait utilisé du maquillage pour apparaître devant la justice avec des contusions.

«J'ai nié avec véhémence les allégations de Mme Heard depuis qu'elle les a faites en mai 2016, quand elle est entrée au tribunal pour obtenir une ordonnance restrictive temporaire avec des bleus peints sur son visage, qui, comme le prouvent des témoins et les images de vidéo-surveillance, n'existaient pas la veille. Je continuerai à les nier jusqu'à la fin de ma vie. Je n'ai jamais frappé Mme Heard ou une autre femme», affirme Johnny Depp dans le document. Il ajoute également des images des blessures qu'il aurait subies de la main d'Amber Heard au cours de leur relation.

Expliquant qu'il est désormais en mesure de nier point par point chacun des éléments utilisés par son ex pour l'accuser, il donne des exemples de la violence de leur relation, comme ce moment où il explique qu' après une dispute, Amber Heard « ou un de ses amis » aurait «déféqué» dans son lit, avant de s'envoler pour le festival de Coachella, pour lui faire une mauvaise blague.

«S’appuyant cyniquement sur le concept de #believewomen qui a été mis en avant dans le cadre du mouvement #metoo, la ''preuve'' de Mme Heard repose principalement sur sa parole et celle de ses amis, qui dépendent d'elle. Ils m’ont faussement accusé de violence, bien qu’il soit intéressant qu’aucun de ses ''témoins'' ne dise qu’il a assisté à des scènes de violence», conclue Johnny Depp dans sa longue déposition.

 

Dans la même catégorie