/regional/montreal/laurentides

La démission du maire de Saint-Jérôme réclamée

TVA Nouvelles 

Le maire de Saint-Jérôme Stéphane Maher a été hué pendant toute la séance du conseil municipal houleuse, mardi soir. Quelque 300 citoyens s'étaient présentés pour faire entendre leur mécontentement à la suite des révélations de notre Bureau d’enquête.

Des résidents ont demandé la démission du maire, une décision appuyée par la conseillère municipale indépendante Nathalie Lasalle. Le maire a toutefois clairement indiqué son intention de demeurer en poste.

«J’ai la ferme intention de demeurer maire», a affirmé le maire Maher, ce qui lui a valu d’intenses huées de la foule.

Les ex-conseillers Mario Fauteux et André Marion ont affirmé à notre Bureau d’enquête que le maire leur avait offert des emplois s'ils acceptaient de quitter le parti en 2017.

«Il est de la prérogative du chef d’un parti politique d’autoriser ou non des candidatures. Cette décision était motivée à la fois par des questions de confiance et de transparence», peut-on lire dans une lettre envoyée par le maire mardi après-midi.

«En temps et lieu, je présenterai ma version des faits aux instances appropriées et non pas sur la place publique. Je suis certain d’être entièrement blanchi de toute accusation», poursuit le maire.

Répondant à un citoyen, il a affirmé que son parti municipal allait payer ses frais d’avocats dans cette affaire.

Avant l’assemblée, la conseillère Lasalle avait déclaré que le maire n’avait plus la légitimité requise pour rester en poste.

«Le maire n’a plus aucune autorité à siéger. Il a menti en faisant parvenir un communiqué de presse où il disait n’avoir jamais offert d’emploi à ces deux conseillers municipaux, il a menti à toute la population de Saint-Jérôme et au Québec», insiste Nathalie Lasalle.

«Il a brisé son serment d’honneur d’honnêteté, d’intégrité et de vérité, déjà là, avec le serment qu’il a prononcé, c’est brisé, il n’a plus la confiance de la population», conclut-elle.

TVA Nouvelles n’a pas été en mesure de poses ses questions au maire qui est parti tout de suite après la séance. 

Dans la même catégorie