/news/law

Un agriculteur accusé d’enfouissement illégal

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Un citoyen de la municipalité de Saint-Joseph-du-Lac, près d'Oka, dans les Laurentides, ciblé par des enquêtes du ministère de l'Environnement du Québec et de la Ville, doit répondre de ses gestes mardi après-midi devant la cour à la suite de plaintes concernant l'enfouissement illégal allégué de déchets sur sa propriété.

À LIRE ÉGALEMENT

Des déchets enfouis illégalement à Saint-Joseph-du-Lac?

En mars 2017, TVA Nouvelles avait révélé l’affaire à la suite d’une plainte d’un citoyen qui alléguait que de nombreux voyages de déchets avaient été enfouis sur la terre de Jean-Charles Legault, ce que ce dernier nie catégoriquement. D’ailleurs, M. Legault a plaidé non coupable aux avis d’infraction envoyés par le ministère de l’Environnement,

Joint par TVA Nouvelles en 2017, M. Legault affirmait qu’il s’agissait de fausses allégations et ajoutait avoir retiré des déchets sur sa propriété.

capture d'écran | TVA Nouvelles

capture d'écran | TVA Nouvelles

Or, la Ville de St-Joseph-du-Lac affirme avoir produit récemment deux rapports d’inspection indiquant que des matériaux de construction hachés (styromousse, plastique et bois) reposent sur le terrain du citoyen.

La Ville avait obtenu il y a quelques mois une ordonnance pour empêcher M. Legault d’effectuer du remblai ou déblai. Cette ordonnance n’aurait pas été respectée allègue la Ville.

«On a fait faire des expertises, et ça fait parti du dossier qui est jugé», a expliqué Benoît Proulx, maire de la municipalité.

Mardi, les avocats débattaient de l’affaire.