/regional/estduquebec/basstlaurent

Les agriculteurs retardés par le froid

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles 

Le printemps qui se fait désirer cette année retarde le travail des agriculteurs. Au Bas-Saint-Laurent, toutes les cultures sont affectées par un retard de deux semaines ou plus en raison des températures froides.

«Le mois de mai a été terriblement froid, donc je n'ai même pas encore commencé les travaux aux champs», a lancé le propriétaire de la ferme Brouettes et Courgettes, de Saint-Octave-de-Métis, François Boulianne.

Pour les producteurs de grains comme les producteurs maraîchers de la région, il a été impossible de semer jusqu'ici puisque la terre était tout simplement trop froide. «À ce temps-ci de l'année normalement on aurait pu planter les oignons, les oignons verts, qui peuvent supporter le froid, mais ce n'est pas encore fait parce que les jardins ne sont pas prêts», a souligné M. Boulianne.

Jusqu'ici, le mois de mai a été plus froid qu'à la normale au Bas-Saint-Laurent. Selon Environnement Canada, les températures sont de 1 à 3 degrés sous les normales pour le mois de mai.

«Je pense à mes premiers paniers, mes premiers marchés publics, il va certainement y avoir des légumes qui vont avoir une semaine ou deux de retard comparativement à l'année passée», a expliqué M. Boulianne précisant que les agriculteurs n'auront pas les revenus qu'ils ont normalement en début de saison.

Pour l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent, difficile de dire si ce retard aura des conséquences.

«Semer plus tard quand les terres sont prêtes ce n'est pas trop problématique. Ce qui l'est ce sont les récoltes à l'autre bout, mais dure de savoir avant d'être rendu», a lancé le président de l'Union des producteurs agricoles (UPA) du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis.