/news/law

Mort d'un bébé pas attaché: aucune accusation criminelle contre la mère

Jean-Francois Desbiens | TVA Nouvelles

Aucune accusation criminelle ne sera portée contre la mère dont le bébé de cinq semaines est mort en janvier 2017 dans un accident sur la route 112, à Weedon, en Estrie, alors qu’il n’était pas attaché.

Les autorités n'ont pu déterminer avec certitude la cause du décès du poupon.

Moment de distraction ou d'inattention de la mère, le rapport de la coroner Me Kathleen Gélinas n'en fait aucunement mention.

Seule certitude, la petite Ashley Grondin n'était pas attachée avec le harnais de son siège.

La coroner est incapable de déterminer si les blessures fatales à la tête résultent de l'éjection de l'enfant de la coquille de son siège ou si ses blessures ont été causées par l'impact d'un objet qui se trouvait dans l'habitacle.

«Après l'examen du dossier d'enquête transmis par la Sûreté du Québec, la Direction des poursuites criminelles et pénales conclut que l'analyse de la preuve ne permet pas de soutenir qu'une infraction criminelle a été commise», a précisé le porte-parole du DPCP, Jean-Pascal Boucher, par communiqué.

D'après Transports Canada, plus de 2000 enfants de 1 à 4 ans sont blessés ou tués chaque année dans des collisions de la route au pays.

Selon une conseillère formatrice chez CAA-Québec, jusqu'à l'âge minimal de 2 ans, le siège de l'enfant doit toujours être fixé de manière sécuritaire, orienté vers l'arrière du véhicule.

Selon la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), 86 % des parents utilisent un siège d'auto adapté au poids et à la taille de leur enfant. Par contre, quand on prend en considération les mauvais réglages du harnais qui ne sont pas bien ajustés ou le fait que le siège n'est pas installé ou fixé adéquatement, ce ne serait que 43 % des enfants qui seraient en sécurité dans un véhicule.

Toujours selon la SAAQ, un siège d'auto correctement utilisé réduit jusqu'à 70 % les risques de décès ou de blessures graves lors d'un accident.

Dans la même catégorie