/finance/homepage

Des organes livrés par des drones faits au Québec

Sylvain Larocque | Journal de Montréal

Unither vise une autonomie de 460 km pour son aéronef électrique à décollage vertical.

courtoisie, Zénith Altitude

Unither vise une autonomie de 460 km pour son aéronef électrique à décollage vertical.

La première livraison d’un organe à l’aide d’un drone construit au Québec grâce à des capitaux américains pourrait avoir lieu dès l’an prochain.

«En 2020, vous allez voir un premier drone voler avec une personne à l’intérieur pour livrer un organe, ici au Québec ou en Ontario», a confié hier au Journal Martine Rothblatt, PDG de l’entreprise pharmaceutique United Therapeutics.

La multimillionnaire américaine a fait courir les foules hier à l’événement C2 Montréal.

Vendredi prochain, une filiale de United, Unither Bioélectronique, inaugurera à Bromont le centre de développement de ce drone hors du commun. Il s’agit plus précisément d’un aéronef électrique à décollage vertical, une sorte de croisement entre un avion et un hélicoptère.

Depuis l’an dernier, Unither a investi plus de 10 millions $ US dans la construction du bâtiment de près de 10 000 mètres carrés, en bordure de l’aéroport Roland-Désourdy de Bromont.

«Excellents employés»

«Nous avons trouvé d’excellents employés au Québec», a indiqué Mme Rothblatt, en précisant que l’équipe d’Unither compte actuellement une dizaine de personnes à Bromont.

«On trouve un écosystème très spécial ici parce qu’il y a Hydro-Québec, Bell Helicopter et Bombardier, qui sont trois des meilleures entreprises dans les secteurs de l’énergie électrique et de l’aviation», a-t-elle ajouté.

Les premiers essais en vol doivent avoir lieu à Bromont d’ici la fin de l’année, ce qui ne manquera sûrement pas d’attirer l’attention des passionnés d’aéronautique.

Fait intéressant: plusieurs technologies différentes sont à l’étude pour le futur drone électrique d’Unither. Elles sont développées simultanément au Vermont, en Caroline du Nord, en Californie et en Chine. Mais c’est le jeune ingénieur québécois Mikaël Cardinal qui supervise l’ensemble du projet à partir de Bromont.

Première livraison au Maryland

Martine Rothblatt a souligné que la toute première livraison d’un organe par drone a eu lieu il y a un mois au Maryland. Il s’agissait toutefois d’un vol de moins de 10 minutes réalisé par un drone de petite taille.

«Il y a des gens qui pensaient que c’était de la science-fiction, mais c’est déjà en train de se concrétiser», a-t-elle lancé.

Cofondatrice du service de radio par satellite Sirius XM au début des années 1990, Mme Rothblatt a reçu la nationalité canadienne en 2016. Elle possède une résidence secondaire à Magog.

«Je suis très reconnaissante et j’essaie de faire une contribution additionnelle à la société canadienne avec l’aviation électrique», a expliqué l’entrepreneure.

Une filiale de United Therapeutics, Lung Biotechnology, appuie financièrement une innovation mise au point par des médecins ontariens qui permet de prolonger considérablement la durée de conservation des poumons destinés à une greffe.

United Therapeutics en bref

Fondation : 1996

Revenus en 2018 : 1,6 G$ US

Employés : 860

Siège social : Maryland