/regional/estduquebec/basstlaurent

Des ossements retrouvés pourraient être ceux d'un sexagénaire disparu

Gilles Turmel | TVA Nouvelles

Capture d'écran TVA Nouvelles

Un développement important est survenu jeudi dans la disparition de Raymond Lebel, cet homme de 65 ans qui manque à l’appel depuis l’incendie de sa maison à Saint-Charles-Garnier, dans le Bas-Saint-Laurent.

Les recherches dans le but de le retrouver ont peut-être porté leurs fruits: la Sûreté du Québec a découvert en effet des ossements cet après-midi et, selon toutes vraisemblances, ce serait ceux de Raymond Lebel.

Toute la journée, des techniciens spécialisés et des enquêteurs ont fouillé les décombres de la maison du rang Morin qui a été incendiée dans la nuit de lundi à mardi.

De son côté, la famille de M. Lebel a toujours été convaincue que le sexagénaire était chez lui au moment de l'incendie. Celle-ci a été avisée de cette découverte.

Les ossements ont été envoyés au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal afin d'être formellement identifiés.

Pour l'instant, rien ne laisse entrevoir que cet incendie serait d'origine criminelle. Raymond Lebel a été vu pour la dernière fois le 17 mai dernier.

Les recherches sont suspendues jusqu'à nouvel ordre à Saint-Charles-Garnier.

Bien qu’il reste à confirmer que les ossements retrouvés sont bel et bien ceux de Raymond Lebel, tous les indices convergent vers cette direction, estime la SQ.