/regional/sherbrooke/estrie

Une zone surveillée pour éviter les agressions lors de vos transactions

TVA Nouvelles

Avez-vous déjà pris part à une transaction après avoir acheté un bien d’un inconnu, via le web, un peu craintif de la façon dont les choses pourraient tourner lors de la rencontre en personne?

La Ville de Sherbrooke vient d’inaugurer une zone sécuritaire spécialement aménagée pour éviter que des personnes impliquées dans ces échanges ne soient victimes, par exemple, d’une agression.

«Si vous achetez quelque chose sur le ‘’dark web’’ et que vous voulez faire une transaction avec quelqu’un que vous ne connaissez pas, pour que ça se fasse en toute sécurité, on a prévu une zone où vous êtes épiés par une caméra qui fonctionne 24 heures sur 24», a expliqué la mairesse suppléante de Sherbrooke, Danielle Berthold, au Québec Matin. On rappelle aussi que l'initiative est intéressante dans les cas de garde partagée tendue où un parent séparé doit remettre l’enfant à l’autre parent.

Le site en question est situé directement devant le poste du Service de police de la Ville de Sherbrooke. «S’il vous arrive quelque chose de pas le fun, vous appelez tout de suite ou vous ouvrez la porte du poste de police», poursuit Mme Berthold.

Par ailleurs, ce sont des caméras «ultra perfectionnées» qui sont installées au-dessus du site, et qui permettront de reconnaître très facilement visages et plaques d’immatriculation, si nécessaire.

«On a des preuves et ces preuves sont maintenues pour une période de 21 jours, donc on peut agir s’il y a de la violence qui se manifeste», a indiqué la mairesse suppléante.

Toutefois, la police n’interviendra pas nécessairement tout de suite s’il y a une altercation sur le site «parce qu’il faudrait prévoir un policier à temps plein sur ce travail-là».

Cette solution novatrice, née en Colombie-Britannique, a été adoptée par Bromont l’an dernier. La mairesse Berthold espère que l’initiative va faire des petits et que d’autres zones du même genre vont voir le jour.