/news/politics

Jonathan Trudeau se choque sur les peines d'emprisonnement au pays

Véronique Racine | Agence QMI

Lors de son émission de vendredi après-midi à QUB radio, l’animateur Jonathan Trudeau s’est choqué concernant les peines de prison au Canada.

Rappelons que l’entreprise québécoise Produits Vegkiss fait face à trois chefs d’accusation pour avoir entre autres étiqueté comme «Produit du Canada» des brocolis provenant des États-Unis. Son directeur de production, Jean Otis, pourrait purger une peine d'emprisonnement pouvant atteindre 14 ans.

De l’autre côté, le pédophile Alain Potvin, qui a utilisé Audrey Beaulieu comme jouet sexuel durant sept ans alors qu’elle était adolescente, lui a «arraché une partie de sa vie, de son intimité, du respect de sa propre personne», a passé cinq ans derrière les barreaux, les deux tiers de sa peine, et ne semble pas avoir cheminé.

«Quatorze ans de prison pour avoir changé le sticker USA / Québec. Alain Potvin, lui qui a gâché la vie d’Audrey Beaulieu, il a eu sept ans, il a fait cinq ans, il n’a pas fait de progrès... On dit: «c’est pas grave»», s’est insurgé l’animateur.

Jonathan Trudeau a poursuivi en mentionnant: «on as-tu un cristi de problème avec notre système de justice pareil».