/news/society

Mario Dumont et Benoit Dutrizac se chamaillent sur l’herbicide Roundup

Michael Labranche | Agence QMI

La tension est montée d’un cran entre Mario Dumont et Benoit Dutrizac alors qu’ils discutaient de l’herbicide Roundup, un produit de la compagnie Bayer, vendredi, à QUB radio.

«As-tu parlé du Roundup comme un poison vif?» a questionné d’entrée de jeu Mario Dumont lors de sa chronique dans l’émission de Dutrizac. 

• À lire aussi: Trois choses à savoir sur Bayer et Monsanto

• À lire aussi: Une première action collective déposée au Québec contre le Roundup

«Bien oui! C’est un poison un Roundup», a rétorqué immédiatement ce dernier. 

Une action collective de 10 millions $ contre le produit a fait les manchettes cette semaine. Liliane Paquette, la personne derrière l’action collective, affirme avoir contracté un cancer en utilisant le Roundup. 

Mario Dumont semblait tout de même sceptique sur les conséquences de l’utilisation de l’herbicide. 

«J’essaie juste de dire que je suis amusé parce que je sais qu’en ville on tranche ces questions-là. Santé Canada a mis 20 scientifiques de plus qui n’avaient pas participé aux cent études précédentes. Vingt scientifiques de haut niveau sont repassés par-dessus ça et ont redit en janvier dernier qu’une utilisation sécuritaire du Roundup, c’était correct», a-t-il avancé. 

Benoit Dutrizac n’a pas semblé convaincu par cette explication. «C’est quoi une utilisation sécuritaire? C’est avec un masque à oxygène?» 

Mario Dumont a par la suite indiqué que le risque, s’il y en avait un, n’était pas pour la population, mais pour les agriculteurs. 

«On ne veut pas polluer la nappe phréatique [...] Tout ce que tu mets dans le sol, ça s’écoule et ça se ramasse dans la nappe phréatique. Je pense qu’on pourrait faire mieux pour s’assurer que les agriculteurs travaillent en sécurité. Tu ne penses pas?» a lancé Dutrizac. 

«Je pense surtout que tout le monde parle de ça et que c’est un bel exemple où le mouvement écologiste est parti sur quelque chose... Ces gens-là nous disent d’écouter la science et Santé Canada, c’est la science des fois, mais des fois ce n’est plus la science», a rigolé Dumont. 

ÉCOUTEZ le débat complet entre Mario Dumont et Benoit Dutrizac sur le Roundup à QUB radio :   

  

Dans la même catégorie