/news/law

Un gynéco radié trois ans pour des photos de ses patientes nues

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

Craig Smith, Gynécologue radié

Chantal Poirier

Craig Smith, Gynécologue radié

Un gynécologue qui a photographié les parties intimes de ses patientes à leur insu, prétendant répondre à des textos urgents en plein examen, s’en tire avec seulement trois ans de radiation.

« La gravité des infractions, le lien entre les infractions et la profession de médecin, les répercussions de ces infractions sur la confiance du public, la protection du public et l’exemplarité commandent que [l’on] impose une période de radiation de trois ans ainsi qu’une amende de 3750 $ par chef d’infraction », peut-on lire dans la décision sur la sanction déposée la semaine dernière par le Collège des médecins du Québec (CMQ), à Montréal.

Il reconnaît sa faute

En avril 2018, le Dr Craig Smith, 45 ans, a pris une photo de l’entrejambe d’une patiente avec son cellulaire durant un examen gynécologique au centre médical santé Mont-Royal. Rongé par la honte, il a lui-même dénoncé sa faute.

Il avait cependant essayé de répéter l’expérience en tentant de photographier les seins nus d’une deuxième patiente, moins d’une semaine plus tard. Sa sanction résulte aujourd’hui de la plainte de cette victime.

Quand Smith a été reconnu coupable, le 25 mars dernier, le syndic du CMQ avait suggéré des radiations de cinq ans pour chacune des deux infractions du médecin. Celles-ci auraient été purgées concurremment.

Il y a deux ans, le gouvernement a d’ailleurs modifié le Code des professions pour que tout acte dérogatoire à caractère sexuel mène à une radiation minimale de cinq ans, à moins de convaincre le Conseil de discipline qu’une sanction moindre est justifiée.

Moins grave

Le CMQ avait milité pour ce changement, jugeant les sanctions d’avant trop clémentes.

Le Conseil justifie toutefois sa récente condamnation par le fait qu’il considère que les gestes posés par Smith sont moins graves lorsqu’on les compare aux attouchements que deux médecins ont effectués par le passé, leur valant respectivement cinq et sept ans de radiation.

Le Dr Craig Smith est membre de l’Ordre depuis 2003. Il devra désormais pratiquer la médecine sur des patients féminins sous la surveillance d’un « chaperon » de sexe féminin en tout temps.

Le montant de l’amende a été remis à l’une des victimes afin de payer ses soins thérapeutiques liés à l’acte condamné.