/regional/sherbrooke/estrie

Dynamitage raté : plusieurs constats d’infraction au fil des ans pour Dynamitage Desrochers

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

L’entreprise Dynamitage Desrochers, responsable des travaux qui ont provoqué un accident jeudi à Ascot Corner, en Estrie, a écopé au moins de cinq constats d’infraction de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) depuis 2009.

«L’entreprise Dynamitage Desrochers a reçu des constats d’infraction de la CSST et de la CNESST en 2009, 2010, 2014, 2015 et 2017», a confirmé vendredi Julie Fournier, porte-parole de la CNESST.

Jeudi, des voitures et des bâtiments ont reçu des roches à la suite d’une explosion qui s’est mal terminée. Le chantier est géré par Excavation Steve Leblanc, qui a confié le contrat de dynamitage à Dynamitage Desrochers.

«Je suis sous le choc encore aujourd’hui. Je ne suis pas content de ce qui s’est passé. On a tous eu peur, je veux savoir ce qui s’est passé», a mentionné Steve Leblanc en entrevue avec TVA Nouvelles.

Les travaux de dynamitage aux abords de la route 112 sont suspendus par la CNESST le temps de l’enquête. L’organisation a dépêché sur place un expert en explosif.

«Il est du devoir de l’employeur de prendre en charge la santé et la sécurité des travailleurs et du public», a rappelé la CNESST.

Des victimes de l’accident songent à prendre des recours contre les responsables.

La direction de Dynamitage Desrochers n’a pas répondu les appels de TVA Nouvelles.