/news/society

Un mannequin pour aider à soigner les bébés naissants

TVA Nouvelles

Les nouvelles technologies sont de plus en plus mises à profit pour améliorer les soins donnés aux bébés naissants.

Le mannequin qui s'appelle Luna fait partie de la nouvelle génération de simulateurs créés par CAE division santé. Il est le plus sophistiqué sur le marché.

Des étudiants en soins infirmiers l'utilisent pour améliorer leurs connaissances et leur pratique sous bonne supervision.

«Ça couvre tout le spectre de la physiologie jusqu'au bébé, qui est aux soins intensifs, avec une condition complexe, qui a besoin d'un suivi continu», explique Robert Amyot, conseiller stratégique chez CAE Santé.

Le mannequin Luna a de multiples fonctions : il pleure, il tousse et on peut même entendre son rythme cardiaque. Toutes les situations d'urgence peuvent être reproduites que ce soit le massage cardiaque, l’intubation, et plus encore.

«Si jamais le bébé ne peut respirer, ça nous permet de pouvoir le ventiler. Vous pouvez même sentir son pouls», ajoute Renata Demelo, gestionnaire chez CAE Santé.

Cette école unique à Montréal existe depuis un an et a accueilli l'an dernier 1700 étudiants et travailleurs de la santé de neuf cégeps, deux commissions scolaires et deux CIUSSS qui utilisent plusieurs simulateurs.

«Au départ, ça répondait à un besoin de milieu de stage, parce que les hôpitaux nous demandent des infirmiers. Tout le monde est en demande, on n'a pas assez d'infirmiers, et puis, en même temps, les hôpitaux n'ont pas les espaces pour recevoir nos étudiants en stage», explique Malika Habel, directrice générale du Collège de Maisonneuve.

Luna peut coûter entre 7000 et 50 000$, selon les fonctions qui sont ajoutées. L'Université de Montréal et l'Université McGill en ont déjà adopté quelques-uns pour améliorer la qualité des soins de leurs infirmières.