/news/culture

Ashton Kutcher témoigne au procès d'un meurtrier allégué

TVA Nouvelles d'après CNN

Ashton Kutcher a livré mercredi son témoignage lors du procès pour meurtre de Michael Gargiulo, baptisé le «Hollywood Ripper», à Los Angeles.

Gargiulo est accusé d'avoir assassiné Ashley Ellerin et Maria Bruno, ainsi que d'avoir tenté de tuer Michelle Murphy entre 2001 et 2008. Au moment du meurtre allégué, Kutcher entretenait une liaison avec Ashley Ellerin et, selon son témoignage, l’acteur devait même passer chercher la jeune femme pour un rendez-vous le soir de son assassinat.

Dans son témoignage d’un peu plus de 30 minutes, Ashton Kutcher a raconté qu'après avoir discuté avec son amie vers 20 h 24 pour l’avertir qu’il serait en retard, Kutcher s’est rendu au domicile de la victime entre 22 h et 22 h 45, où il a remarqué que la barrière de sécurité était ouverte. Il a ensuite cogné à la porte, sans obtenir de réponse.

 

Kutcher a expliqué qu’il a imaginé qu’Ellerin était partie avec son amie en raison de son retard. Il a cependant remarqué que toutes les lumières étaient toujours allumées dans la maison malgré le fait que personne ne répondait et que la porte était verrouillée. Il a donc cogné une fois de plus, pensant que son amie était seulement fâchée contre lui.

«Je trouvais étrange que les lumières soient encore allumées. Je ne voulais pas être le gars qui espionne en regardant à travers les fenêtres, a relaté l’acteur. J’ai ensuite aperçu ce que je croyais être du vin rouge sur la moquette.»

Kutcher, convaincu que la jeune femme lui en voulait, a décidé de quitter les lieux. Son corps a été retrouvé le lendemain par la colocataire.

Quand il a finalement compris ce qui était réellement arrivé à Ashley Ellerin, il a immédiatement appelé la police puisque ses empreintes digitales se trouvaient sur la poignée de porte. Selon ses dires, l’acteur était dans un état de panique. Il n’a par ailleurs jamais été considéré comme un suspect.

L’enquête a démontré que Mme Ellerin a perdu la vie après avoir été poignardée à 47 reprises. Son meurtre est resté une énigme pendant longtemps, jusqu'à ce que les enquêteurs ne le relient à celui de Maria Bruno, en 2005. Michael Gargiulo, de son côté, a toujours démenti et plaide non-coupable.

Dans la même catégorie