/news/society

Ce qu’il faut savoir sur les punaises de lit en période de déménagements

Élise Jetté | Agence QMI

La problématique des punaises de lit doit urgemment être considérée comme un problème de santé publique, estime le spécialiste en gestion parasitaire Harold Leavey.

«Les gens qui ont un problème de punaises chroniques n’ont qu’une idée: déménager. Et ils déménagent avec leurs punaises», a expliqué M. Leavey entrevue sur QUB radio.

Selon l’exterminateur de chez Maheu Extermination, il est urgent de «considérer ce problème comme un problème de santé publique».

Au micro de Benoit Dutrizac, M. Leavey a relaté quelques-unes de ses expériences: «Il y a des gens avec des milliers de punaises chez eux et ils ne s’en occupent pas».

Pour lui, il s’agit «d’un problème de misère humaine».

«Ce sont des gens démunis et en perte d’autonomie qui sont aux prises avec ces problèmes récurrents parce qu’ils ne peuvent pas prendre les moyens qu’il faut pour s’en départir», a expliqué le spécialiste à l’émission «Dutrizac de 6 à 9».

En période de déménagement, M. Leavey a donné quelques conseils aux personnes qui pourraient faire face à des problèmes de punaises de lit:

1-N’ayez pas honte. Avoir des punaises, c’est comme attraper le rhume.

2-Ne les traitez pas vous-mêmes. Plus on les laisse là longtemps, plus ça se gâte, car le mâle transperce l’abdomen de l’autre pour copuler, et ce, de 30 à 200 fois par jour.

3-Quand le problème commence, il est facile à régler, car il se concentre à moins de cinq mètres du lit.

4-Ne cherchez pas le tarif le moins élevé pour votre exterminateur. Ce qui est moins dispendieux est souvent de moins bonne qualité dans ce domaine.

5-Le mois de juillet sera le plus critique. L’hiver, les punaises piquent moins. À 30 degrés, ça explose.

6-Lorsqu’il fait chaud, les lieux publics sont infectés, car les gens qui n’ont pas les moyens de s’occuper de leurs punaises – les itinérants ou des gens qui se retrouvent dans des logements insalubres – vont se retrouver dans les lieux publics pour se rafraîchir.

7-C’est comme une maladie contagieuse. Elle se trouve dans le métro, au cinéma, dans les CHSLD, à l’hôpital, etc.

8-Il faut aider les gens plutôt que leur faire des reproches. Les maisons d’hébergements, notamment, reçoivent des centaines de personnes démunies chaque jour et plusieurs ont des punaises.