/news/travel

Noh Mozon, une cénote presque secrète

Michelle Pinsonneault | |Agence QMI  

Instagram | julia.ida.maria

Instagram | julia.ida.maria

Plusieurs considèrent Noh Mozon comme étant l’une des plus impressionnantes cénotes du Yucatan au Mexique et aussi, l’une des moins fréquentées.

Contrairement aux cénotes plus populaires de la péninsule comme Ik-Kil, Samula, Oxman ou Dos Ojos, Noh Mozon est isolée près de Mérida. Et justement, puisqu’elle est loin des zones touristiques, il faut « travailler » fort pour s’y rendre! Par contre, les efforts sont récompensés une fois le bord de son sensationnel gouffre atteint, haut d’une quinzaine de mètres.

Cette cénote que peu de gens connaissent correspond en tout point à l’image que nous avons de ces piscines naturelles autrefois lieux sacrés des Mayas: un endroit mythique et éblouissant qui donne l’impression d’être dans un autre monde.

Son abîme haut et profond avec de grandes lianes suspendues nous rappelle que cet endroit ne date pas d’hier. On rejoint le cœur de la cénote par un petit escalier de bois très rustique et une fois sur place, il est possible de se baigner, s’amuser et se rafraîchir dans l’eau cristalline. C’est le moment de faire la « planche » pour admirer l’ampleur des lieux.

Au plus grand bonheur des plongeurs, le soleil illumine le puits dès les premiers coups de midi et l’eau devient étonnamment translucide.

Comment fait-on pour s’y rendre? Du centre-ville de Mérida, prenez un colectivo (taxi) jusqu’au village de Pixyá, environ 1 h de route.

De là, il est préférable de louer un vélo, car la cénote se trouve au bout d’un sentier de 5 km. Demandez aux villageois de vous indiquer le chemin, ça vous facilitera la tâche. Suivez le chemin de pierre jusqu’à traverser quatre grands portails, là où vous devrez payer votre entrée. Visiter ce paradis perdu vous coûtera 35 pesos (environ 2,50 $). Ouvert de 9 h à 17 h.