/news/politics

Le NPD dévoile sa plateforme environnementale

Agence QMI

CONFERENCE-DE-PRESSE-JAGMEET-SINGH

Dominick Gravel/Agence QMI

S’il est porté au pouvoir en octobre, le Nouveau Parti démocratique promet de fixer des cibles de réduction des gaz à effet de serre plus ambitieuses que l’accord de Paris et de créer 300 000 emplois avec ses mesures de lutte aux changements climatiques.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a dévoilé vendredi son plan d’action en environnement, qui prévoit des investissements de plus de 15 milliards $ dans un premier mandat.

«Il s’agit d’un plan audacieux qui trace de façon claire la voie à suivre pour évoluer vers une économie qui profitera enfin à tous les Canadiens et les Canadiennes», a déclaré M. Singh aux côtés de son chef adjoint, Alexandre Boulerice, et de la candidate pour le parti dans Laurier Sainte-Marie, Nima Machouf.

Un gouvernement néodémocrate aurait pour objectif de réduire à moins de 450 millions de tonnes (mt) les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada d’ici 2030. La cible du gouvernement Trudeau, en vertu de l’Accord de Paris, est d’atteindre 513 mt de GES, soit une réduction de 30 % par rapport au niveau de 2005.

Le NPD entend par ailleurs aider les Canadiens à se procurer des véhicules à zéro émission en exemptant l’achat de ceux-ci de la taxe de vente fédérale pour les familles de la classe moyenne.

La formation politique promet de revoir à la hausse l’incitatif fédéral de 5000 $, en vigueur depuis mai, pour l’acquisition de ce type de voitures.

«Au cours des prochaines années, ces incitatifs augmenteront pour atteindre 15 000 $ et s’appliqueront uniquement aux véhicules fabriqués au Canada - ce qui donnera un puissant incitatif à long terme aux constructeurs afin qu’ils fabriquent des [véhicules à zéro émission au Canada», écrit le parti dans son plan d’action.

On promet aussi de rendre les réseaux de transports publics plus abordables, «voire gratuits».

Sans surprise, le NPD inclut aussi dans son plan son engagement d’éliminer «immédiatement» toute subvention fédérale aux énergies fossiles. Le parti a maintes fois critiqué le gouvernement Trudeau de ne pas avoir livré sur sa promesse de supprimer graduellement les subventions accordées à la production de combustibles fossiles.