/news/law

Le seuil d’admissibilité à l’aide juridique augmente

Statue of justice

sebra - stock.adobe.com

Le revenu maximal annuel qui permet de bénéficier de l’aide juridique augmente de 4,17 %, à compter de vendredi, a annoncé la Commission des services juridiques (CSJ).

Cette augmentation correspond à celle de la hausse du salaire minimum du 1er mai dernier.

Selon la ministre de la Justice, Sonia Lebel, il s'agit «d'un outil important pour favoriser l'accès à la justice pour les justiciables québécois».

Essentiellement, un citoyen vivant seul et travaillant au salaire minimum (22 750 $), selon un horaire de 35 heures par semaine, a dorénavant droit à l’aide juridique.

«Les services sont gratuits pour une famille formée de deux adultes et de deux enfants dont les revenus sont inférieurs à 37 307 $», a-t-on précisé.

Par ailleurs, le volet contributif a aussi été bonifié de 4,17 %, ce qui va permettre à davantage de personnes d’être admissibles au volet gratuit de l’aide juridique.

«Ce volet permet à une personne de recevoir des services juridiques si ses revenus, biens et liquidités correspondent au barème d'admissibilité en vigueur et si elle verse une contribution financière variant entre 100 $ et 800 $, selon sa composition familiale et sa situation financière», a expliqué la CSJ.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.