/news/politics

Québec protège à perpétuité 10 milieux naturels

Agence QMI

Benoit Charette

Simon Clark/Agence QMI

Le gouvernement Legault a annoncé vendredi que 10 milieux naturels en Abitibi-Témiscamingue, sur la Côte-Nord et au Saguenay-Lac-Saint-Jean seront protégés à jamais.

Les 10 nouveaux milieux naturels protégés totalisent plus de 3087 kilomètres carrés, ce qui permet au Québec d’avoir maintenant 10,03 % d'aires protégées sur son territoire.

Il s’agit de neuf réserves de biodiversité et d’une réserve aquatique, cette dernière située au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Vallée-de-la-Rivière-Marguerite).

Selon Québec, l’octroi du statut permanent de protection à ces 10 milieux naturels va permettre de respecter les cibles fixées en 2010 à la Convention sur la diversité biologique, soit d’avoir 17 % d'aires protégées en milieux terrestres ou d'eaux intérieures d'ici 2020.

«Écrins de la biodiversité, les milieux naturels nous rendent de précieux services écologiques, en plus de constituer un des meilleurs outils pour l'adaptation des espèces et des écosystèmes aux changements climatiques», a expliqué le ministre de l'Environnement, Benoit Charette.

Si les activités industrielles (forestières, minières et énergétiques) sont interdites, les communautés autochtones pourront y pratiquer leurs activités traditionnelles. De plus, la «villégiature existante de même que les activités de chasse, de pêche et de piégeage ne seront pas affectées par la création de ces aires protégées».

Les 10 nouveaux milieux naturels protégés

En Abitibi-Témiscamingue

La réserve de biodiversité Opasatica (auparavant nommée réserve de biodiversité projetée du lac Opasatica), couvrant 334,4 km2

La réserve de biodiversité Kakinwawigak (anciennement réserve de biodiversité du lac des Quinze), de 243,1 km2

La réserve de biodiversité de la Moraine-d'Harricana (résultant de la fusion des réserves de biodiversité projetées du réservoir Decelles et de la forêt Piché-Lemoine), de 364,0 km2

Sur la Côte-Nord

La réserve de biodiversité Katnukamat (auparavant nommée réserve de biodiversité projetée des buttes du lac aux Sauterelles), couvrant 533,0 km2

La réserve de biodiversité des Méandres-de-la-Taitaipenistouc (anciennement réserve de biodiversité projetée du lac Bright Sand), de 326,5 km2

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La réserve de biodiversité Akumunan, couvrant 284,8 km2

La réserve de biodiversité des Drumlins-du-Lac-Clérac, de 449,0 km2

La réserve de biodiversité du Plateau-du-Lac-des-Huit-Chutes, de 102,7 km2

La réserve de biodiversité des Buttes-et-Buttons-du-Lac-Panache, de 129,3 km2

La réserve aquatique de la Vallée-de-la-Rivière-Marguerite, de 320,5 km2