/regional/montreal/montreal

Une crise du logement appréhendée dans la grande région de Montréal

TVA Nouvelles

Des associations et certains partis d’opposition s’inquiètent de la pénurie de logement dans la grande région de Montréal.

«Les histoires d’horreur se multiplient: les files d’attente devant les appartements à louer, les locataires qui font de l’enchère pour obtenir un appartement. Des histoires comme ça, j’en ai entendu beaucoup», a fait savoir le porte-parole de Québec solidaire en logement et habitation, Andrés Fontecilla en point de presse vendredi.

Un avis partagé par le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ).

«On craint le pire. On a de plus en plus d’appel de locataires qui peinent à trouver un logement abordable qui convient à leur besoin. On espère que les autorités vont donner des mesures d’urgence aux locataires qui risquent de se retrouver à la rue», a expliqué le porte-parole du RCLALQ, Maxime Roy-Allard.

Le loyer mensuel moyen pour un 5 et demi à Montréal est de 1077 $, selon le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Pour les logements disponibles, ce montant peut monter d’au moins 15 %.

«Il faut faire attention. Quand on rencontre les personnes, il faut s’assurer que les gens sont bien propriétaires du bien. Il y a des gens qui vont s’improviser propriétaire ou locataire pour vous sous-louer un logement. Il y a des fraudes qui se font.»

Situation «contrôlée» selon Québec

Dans un communiqué, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a indiqué que la situation était actuellement «bien contrôlée».

«Le gouvernement suit de très près la situation et dispose d'un plan d'action à court et moyen terme», peut-on lire.

«Alors que les membres de l'opposition préfèrent semer l'inquiétude parmi les citoyens, nous sommes prêts à intervenir si des locataires ont besoin d'aide pour se trouver un logement le 1er juillet prochain», a dit la ministre.

«La Société d'habitation du Québec travaille déjà en étroite collaboration avec le réseau des offices d'habitation ainsi qu'avec l'ensemble des organismes du milieu de l'habitation et dispose d'un portrait de la situation en temps réel.»