/news/politics

Le néo-démocrate Robert Aubin sollicitera un troisième mandat dans Trois-Rivières

Amélie Marcoux

 - Agence QMI

Le député néo-démocrate de Trois-Rivières sollicite officiellement un troisième mandat à Ottawa. L’investiture de Robert Aubin s’est tenue samedi matin devant une quarantaine de partisans et de membres de son équipe.

Celui qui représente les Trifluviens à la Chambre des communes depuis huit ans est conscient qu’il affronte un adversaire de taille en l’ancien maire de Trois-Rivières Yves Lévesque, qui est le candidat officiel du Parti conservateur du Canada depuis jeudi soir.

Tout comme l’ancien maire Lévesque, Robert Aubin a pour priorités les enjeux locaux de la pyrrhotite, le projet de train à grande fréquence et le développement de l’aéroport de Trois-Rivières.

L’élu néo-démocrate croit toutefois avoir l’avantage sur son rival en défendant des valeurs qui rejoignent les Trifluviens, dont l’environnement. Appelez à expliquer ce qui le distingue d’Yves Lévesque, Robert Aubin a lancé: «Il doit défendre les idées du Parti conservateur, je suis beaucoup plus à l’aise avec ma plateforme!»

Robert Aubin souligne qu’il souhaite continuer de lutter contre les changements climatiques pour l’avenir de ses filles. Il croit que son parti est le seul qui propose des «mesures audacieuses». Ce point est d’ailleurs l’un des trois piliers de sa campagne électorale avec «la justice fiscale» et «la justice sociale».

Le député sortant de Trois-Rivières souhaite faire augmenter le taux de participation aux prochaines élections, qui se tiendront le 21 octobre prochain. Il vise un taux de 75 % à Trois-Rivières après une faible participation aux dernières élections municipales. Il invite ses militants à ne pas aller voter seul.

«Le 21 octobre, on va voter en gang!» leur a-t-il lancé.