/regional/outaouais

La région d'Ottawa touchée par une tornade de force EF1

TVA Nouvelles

Une tornade de force EF1 a été observée dans la région d'Ottawa et de Gatineau dimanche en fin de journée, a établi Environnement Canada de façon préliminaire. Celle-ci a fait des dégâts du côté ontarien de la rivière des Outaouais, mais personne n'a été blessé.

La tornade serait apparue dans le secteur d'Orléans à Ottawa, où l’on remarque les dommages les plus importants, et se serait ensuite déplacée vers l’est en longeant la rivière. Les vents ont pu varier entre 135 et 175 km/h. Environnement Canada avait d'abord indiqué que la tornade avait été observée à l'aéroport de Gatineau.

Par chance, la police de Gatineau a fait savoir qu’aucun blessé ni dommage ne lui avait été rapporté.

À LIRE ÉGALEMENT

Une tornade provoque d'importants dégâts à Orléans

Des cellules orageuses ont ensuite frappé la couronne nord de Montréal jusqu’à Lachute où des grêlons de 15 à 20 mm de diamètre sont tombés.

 

En fin de journée, les régions de Gatineau, de Lachute et de Saint-Jérôme ont toutes été touchées par une alerte de tornade, levée après quelques heures.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont partagé des images de la tornade en mouvement.

 

 

 

 

Le 21 septembre 2018, l’Outaouais avait été touché par une tornade destructrice. Au total, une soixantaine de bâtiments avaient été lourdement endommagés, principalement dans le secteur de Mont-Bleu, à Gatineau. Par miracle, personne n’avait perdu la vie. Plus de 2100 personnes avaient alors été prises en charge par la Croix-Rouge.

En moyenne, entre six et sept tornades sont détectées au Québec chaque année.

«Une tornade très bien organisée»

«Par moment, [la tornade] a donc probablement été du côté du Québec et traversé la frontière [ontarienne] à d’autres moments... Mais on voit que c’est une tornade qui était très bien organisée, on voyait très bien l’entonnoir nuageux de même que les débris circulant autour de la tornade», a expliqué le météorologue Alexandre Parent.

Lorsqu’une alerte de tornade est émise dans un secteur donné, la population est invitée à prendre différentes précautions, souligne M. Parent. «On demande aux gens de rentrer à l’intérieur, d’aller au sous-sol ou d’aller au centre de la plus grande pièce de la maison.»

Différents facteurs météorologiques contribuent à la formation d’une tornade, note-t-il. Dans ce cas-ci, même s’il n’y avait pas de températures chaudes, le temps était cependant humide.

«Mais vraiment, il y a un front froid qui s’approchait et qui a servi en quelque sorte de soulèvement. Par la suite, c’est vraiment de voir de quelle façon les vents s’organisent autant en surface qu’en altitude pour créer une rotation. Quand on a tous ces critères réunis, il y a un risque de développement de tornade», ajoute-t-il.

Dans la même catégorie