/news/society

Des toilettes qui «ne donnent pas le goût d'arrêter»

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Des automobilistes déplorent vivement l'absence de services sur l'ancien site de la halte autoroutière le long de la voie ouest de l'autoroute 40, à Maskinongé, en Mauricie.

Quatre toilettes chimiques ont remplacé le bâtiment sanitaire désuet démoli par Transports Québec en 2016. Ces toilettes «ne donnent pas le goût d'arrêter», témoigne une conductrice qui fait la navette jusqu'à trois fois par semaine entre Québec et Montréal.

 

«Ce ne sont pas de vraies toilettes. Quelqu'un avec des enfants n'a pas d'espace pour changer les couches», fait remarquer un routier immobilisé sur le site pour solidifier son chargement.

«Ce n'est pas normal. Du côté ontarien, il y a de belles haltes routières avec des Tim Horton et autres [concessions] et où on peut manger», souligne un autre utilisateur.

En 2016, Transports Québec avait clairement indiqué n'avoir aucun plan pour ce parc routier officiellement considéré comme étant fermé.

 

Le plus déroutant, pour les automobilistes, c'est que juste en face, sur la travée est de la 40, se trouve une halte avec services. Elle avait été inaugurée en 2010.

Quelque 11 000 véhicules passent quotidiennement sur ce tronçon de l’autoroute 40. Même dépourvue de commodités, l'ancienne halte accueille un flot constant de véhicules.