/regional/montreal/montreal

Samsung ouvre son laboratoire en intelligence artificielle à Montréal

Agence QMI

Une autre entreprise vient bonifier l’écosystème de l’intelligence artificielle à Montréal, mercredi, avec l’installation officielle de Samsung dans son nouveau laboratoire.

L’entreprise basée en Corée du Sud compte y développer la reconnaissance vocale, la traduction automatique et la compréhension du langage naturel. D’ici cinq ans, une vingtaine de personnes travailleront dans ces installations de 2000 pieds carrés, situées au sein de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila) dans le quartier Mile-Ex.

Samsung travaille avec des chercheurs montréalais depuis 2014.

«Cette collaboration a été particulièrement fructueuse et nous a permis de développer une expertise en reconnaissance vocale et traduction automatique. Avec la mise sur pied d’une équipe locale à Montréal, Samsung veut pousser encore davantage ses recherches en matière d’apprentissage profond», a expliqué Eunsoo Shim, vice-président principal, directeur du centre de recherche en logiciel et en intelligence artificielle chez Samsung Electronics.

Mila a accueilli cette arrivée avec enthousiasme.

«Nous sommes heureux d’accueillir une entreprise de l’envergure de Samsung à l’intérieur de nos murs, où cohabitent actuellement près de 350 chercheurs internationaux en intelligence artificielle, a précisé Valérie Pisano, présidente et chef de la direction de Mila. C’est à Montréal que l’on trouve la plus importante communauté universitaire en apprentissage profond au monde et la volonté de Samsung d’accroître sa présence ici renforcera notre capacité à attirer les meilleurs cerveaux.»