/news/world

Un médecin et sa femme maltraitaient leur fille si elle grossissait

TVA Nouvelles

Perfect silhouette concept with woman on a weight scale

adrian_ilie825 - stock.adobe.com

Un couple du nord de la France était convoqué devant la justice jeudi pour violences et séquestration envers ses enfants.

Le médecin et sa femme auraient séquestré et frappé leur fille adolescente si elle prenait du poids, rapporte le quotidien régional Le Courrier picard.

Selon eux, la jeune fille devait maintenir le «poids idéal» de 47,5 kilos (environ 105 livres).

Si elle dépassait ce chiffre, elle était enfermée dans un placard ou frappée à coups de ceintures.

Elle n’avait pas le droit de boire plus d’une petite bouteille d’eau par jour, qu’elle ne finissait pas souvent selon les autorités par peur de grossir.

Elle devait aussi aller courir fréquemment. Si aucune perte de poids n’était constatée après la séance de sport, elle devait y retourner.

L’adolescente a dénoncé le traitement qu’elle subissait en mars 2016 alors que ses parents étaient en vacances.

À ce moment-là, c’est son frère cadet qui devait veiller à ce qu’elle respecte les règles familiales qui étaient même apposées sur un frigo.

«Pas de petit-déjeuner si le poids est plus élevé le matin que le soir, pas de dessert le soir et le week-end jusqu’à ce qu’elle redescende sous 50 kilos. (...) La peser matin et soir et noter le poids par jour», était écrit sur la note retrouvée par la police.

Selon le Courrier picard, le couple ne comprend pas ce qu’on lui reproche.

La mère d’origine cambodgienne aurait dit que c’était dans sa culture que son mari frappe ou enferme sa fille à sa demande.