/news/currentevents

Une fillette de huit ans kidnappée et retrouvée ligotée

Les policiers ont passé bien près de déclencher une alerte AMBER mardi pour retrouver une fillette de 8 ans enlevée à Laval et retrouvée ligotée à des kilomètres de chez elle.

Mardi matin, la jeune fille résidant dans le secteur d’Auteuil ne s’est pas présentée à l’école, a appris TVA Nouvelles. Sa mère a été avisée par l’établissement et s’est doutée que quelque chose clochait, en raison d’un conflit qui existe présentement avec un membre de son entourage.

La mère de l’enfant a contacté les policiers, qui ont alors entamé les recherches. Les soupçons se sont rapidement orientés vers la femme en question.

Selon les premières informations obtenues par la journaliste de TVA Nouvelles Marie-Anne Lapierre, la personne impliquée est connue de l'enfant.

Au moment de l'enlèvement, elle portait une perruque et avait pris le soin d’apporter avec elle un petit chien pour convaincre l’enfant de grimper dans son véhicule. La suspecte l’a tout d’abord incité à monter dans son auto, a expliqué la porte-parole de la police de Laval Geneviève Major. L’enfant a refusé, mais la femme en question l’aurait alors forcé à monter dans son véhicule.

Lors d’une dernière vérification avant de déclencher une alerte AMBER, les policiers se sont rendus au domicile de la personne en question à Beloeil, sur la Rive-Sud. C’est à cet endroit qu’ils ont retrouvé l’enfant de 8 ans, les mains attachées, sur la banquette du véhicule.

La fillette était en bonne santé, selon les policiers. Elle a retrouvé sa famille dans le courant de la journée.

La personne arrêtée mardi devrait comparaître aujourd’hui au palais de justice de Laval; elle devrait faire face à des accusations d’enlèvement, de séquestration et de déguisement dans un dessein dangereux.

Bonne collaboration

Il n’aura finalement fallu que d’environ une heure trente minutes entre l’appel de l’école et la découverte de la fillette.

Le Service de police de Laval s’est félicité mercredi de la bonne collaboration avec les autres corps de police qui se sont rapidement mobilisés pour effectuer des recherches dans leur secteur respectif.

«Il y a eu une très belle mobilisation, tant à la police de Laval, des patrouilleurs, des enquêteurs des crimes majeurs, que chez les corps de police environnants. Ce matin, on peut dire qu’on est vraiment fier qu’elle soit chez elle, en compagnie de sa famille.»

Événement isolé

La policière a tenu à souligner que cet enlèvement est un événement isolé, avec «un contexte précis».

«C’est bon de rappeler à nos enfants de ne pas approcher d’un véhicule qu’on ne connaît pas, ou que si on a un malaise face à une situation ou une personne qui nous approche, de se reculer, de crier, d’aller chercher de l’aide ailleurs. La jeune fille a eu le bon réflexe.»