/news/politics

Directeur de l'état civil: les délais pour émettre les certificats explosent

Alain Laforest | TVA Nouvelles

Le ministre du Travail se dit préoccupé par l'augmentation des délais pour obtenir des certificats de naissance, de mariage ou de décès.

Depuis janvier 2018, le nombre de dossiers que traitent les employés du Directeur de l'état civil est passé de 9660 à 25 450 au 30 avril dernier, faisant passer les délais moyens pour l'émission de certificats de décès de quinze jours ouvrables à 38 jours, à 20 jours pour une naissance et à 81 jours dans le cas d'un mariage.

«C'est important d'obtenir ces certificats dans les meilleurs délais possible, souligne le ministre du Travail Jean Boulet en entrevue à TVA Nouvelles. Je suis éminemment préoccupé par les délais qui sont parfois beaucoup trop longs.»

Depuis la fin janvier, le ministre a mis en place un plan d'action pour tenter d'inverser la vapeur. Jean Boulet ne s'en cache pas, la pénurie de main-d'œuvre fait partie du problème. «On avait des problèmes de ressources dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, on avait des problèmes de locaux, on avait des problèmes d'organisations du travail», indique-t-il.

Au cours des 18 derniers mois, la Direction de l'état civil a vécu de gros changements organisationnels avec la prise en charge de cinq nouveaux registres, dont celui des armes à feu du Québec.

Des heures supplémentaires pour réduire les délais

Le ministre a autorisé l'embauche d'une vingtaine de nouveaux employés pour donner les moyens à la Direction de l'état civil.

«On a changé les horaires de travail, donc plus d'heures de travail, on fait faire du temps supplémentaire, on a réussi à embaucher des ressources additionnelles, on a sous-loué des locaux additionnels pour permettre à nos ressources de s'installer», souligne le ministre. Ces éléments font partie du bouquet de mesures qui permettront de corriger la situation, espère Jean Boulet, qui souhaite aussi la collaboration de ses partenaires comme la Chambre des notaires, les célébrants et la Corporation des thanatologues du Québec qui doivent transmettre au Directeur de l’état civil, dit-il, des dossiers les plus complets possible afin de limiter les retards.

Le ministre du Travail croit que les mesures prises permettront au Directeur de l'état civil d'émettre les certificats dans un délai raisonnable de trois semaines d'ici la fin de 2019.