/news/law

30 jours de prison pour le «troll» Pierre Dion

Valérie Gonthier | Journal de Montréal

Photo tirée de Facebook

Un juge a envoyé un «troll» en prison pour avoir diffusé des propos haineux contre les musulmans sur YouTube lors du deuxième anniversaire de la tuerie de la grande mosquée de Québec, faisant ainsi fit des recommandations des avocats.

Pierre Dion a écopé ce matin de 30 jours de prison à purger de façon discontinue pour incitation à la haine.

Les 28 et 29 janvier dernier, soit la veille et le jour même du deuxième anniversaire de la tuerie de la grande mosquée de Québec, il a publié deux vidéos sur YouTube. Dans le premier enregistrement, on l’entend traiter les islamistes de «race bâtarde» et «d’esti de mangeux de marde». Dans la seconde vidéo, intitulée «Alexandre Bissonnette le condamné injuste» en l’honneur du jeune tueur, l’homme de 49 ans qualifie les musulmans de «dérangés» qui «brassent de la marde».

En se basant sur les quelques cas de jurisprudence qui existent pour de semblables affaires, la procureure de la Couronne avait suggéré une probation de trois ans ainsi que des travaux communautaires. Le juge Gilles Garneau de la Cour du Québec est allé au-delà de la jurisprudence et a imposé à M. Dion une peine de prison.

«Les propos qu’il a tenus étaient odieux et manifestaient de la haine envers la communauté visée», a indiqué le juge.

Même si l’accusé a offert des excuses, le magistrat les a considérées «non-sincères» et «tardives».

Le juge a ainsi tenu à envoyer un message clair à tous ceux qui seraient tentés de propager des propos offensants sur les réseaux sociaux.

Et étant donné le moment choisi pour diffuser ces propos, soit le deuxième anniversaire de la tuerie à la grande mosquée de Québec, le magistrat a indiqué qu’une «peine sévère» s’imposait pour dénoncer.

«Il a cru à tort que la liberté d’expression était sans limites», a dit le juge Garneau lors du prononcé de la peine, au palais de justice de Laval.

Dans la même catégorie