/finance/homepage

Ian L. Edwards à la tête de SNC-Lavalin

Agence QMI 

Ian L. Edwards a été nommé mardi président et chef de la direction par intérim de SNC-Lavalin pour remplacer Neil Bruce.

M. Edwards travaille pour la firme d’ingénierie montréalaise depuis 2014. Il était chef de l’exploitation depuis janvier.

«Sa feuille de route depuis son arrivée chez SNC-Lavalin est impressionnante. Nous sommes persuadés qu'il sera le moteur d'une nouvelle orientation stratégique, et nous attendons avec intérêt les premiers résultats qui généreront des flux de trésorerie positifs et solides, une plus grande stabilité des revenus, et un avantage concurrentiel aux actionnaires», a affirmé le président du conseil d'administration de SNC-Lavalin, Kevin Lynch, par communiqué.

Ayant étudié au Royaume-Uni, Ian L. Edwards a œuvré depuis plus de trente ans dans des projets d'infrastructures et d'exploitation des ressources en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient et dans la région Asie-Pacifique.

«J'ai hâte de développer une nouvelle stratégie qui permettra de favoriser une croissance durable avec des revenus et flux de trésorerie constants, et d'ainsi créer de la valeur à long terme pour les actionnaires», a-t-il précisé.

L’ancien président et chef de la direction Neil Bruce occupait ces fonctions depuis octobre 2015.

Il pourrait toucher une juteuse indemnité de départ. Selon des documents boursiers en date du 31 décembre dernier, il aurait pu toucher 4,5 millions $ dans le cas d’un départ à la retraite et jusqu’à 14 millions $ s’il s’avérait qu’il a été congédié. Sa prime exacte sera dévoilée l’an prochain, mais elle a déjà fait réagir les partis d’opposition à Ottawa.

Les marchés financiers ont accueilli ce changement de garde avec enthousiasme alors que le titre de SNC-Lavalin a bondi de près de 7 % mardi.

Dans la même catégorie