/finance/homepage

Monster poursuit les Raptors de Toronto

Agence QMI

montage TVA Nouvelles

Le fabricant de boissons énergisantes Monster exige que les Raptors de Toronto changent leur logo, puisqu’il leur reproche d’avoir une image de marque qui ressemble trop à la leur.

Monster Energy et les Raptors sont en litige juridique depuis 2015.

Selon le cabinet d’avocats Gerben, qui défend Monster, les griffes sur le nouveau logo des Raptors sont trop similaires au« M» que l’on voit sur leurs canettes.

Le logo des Raptors a été modifié en 2014 à la suite d’un processus auquel participait notamment le rappeur canadien Drake.

L’équipe torontoise plaide que les «griffes» au cœur du conflit étaient aussi présentes sur leur ancien logo. Par conséquent, Monster n’a aucune raison de se plaindre, selon le club sportif.

Depuis quatre ans, Monster a intenté plusieurs recours pour obliger les Raptors à changer de logo.

En février dernier, la multinationale américaine a été déboutée par la justice de Singapour.

Aux États-Unis, la compagnie a quand même décidé le mois dernier de porter sa cause devant le United States Patent and Trademark Office (USPTO), l’agence fédérale qui autorise ou non les brevets et les images de marque.

Monster Energy a la réputation d’être très pointilleuse pour protéger sa propriété intellectuelle. En août 2018, l’entreprise avait tenté en vain d’obliger Monsta, une petite pizzéria en banlieue de Londres, à changer de nom parce que celui-ci sonnait trop comme «Monster».