/regional/montreal/montreal

Travaux du SRB: une coupe d’arbres qui dérange

Camille Dauphinais-Pelletier | Agence QMI 

CAMILLE DAUPHINAIS-PELLETIER/24 HEURES/AGENCE QMI

Le propriétaire d’un immeuble situé sur le boulevard Pie-IX refuse que l’arbre devant sa bâtisse soit coupé pour permettre l’élargissement du trottoir, dans le cadre des travaux d’installation du Service rapide par bus (SRB).

Quelque 172 arbres, dont plusieurs matures et imposants, devront être abattus dans le cadre du chantier. C’est moins que les quelque 400 spécimens qui devaient être coupés selon les plans préliminaires, mais l’affaire reste choquante pour le Montréalais Serge Fournier, dont l’immeuble est ombragé par un bel arbre massif.

«Si tu enlèves ces arbres-là, Pie-IX, ce n’est plus pareil. Il y a déjà du trafic, de la poussière, du bruit... Ce n’est pas ma rue favorite [de Montréal], mais quand j’ai acheté l’immeuble, je trouvais qu’avec l’arbre il y avait un bon compromis», lance M. Fournier, qui a acheté il y a six ans un immeuble locatif près de l’intersection avec la rue Bélanger.

Comme l’arbre est sur une portion de terrain qui appartient à la ville, M. Fournier n’a su qu’il serait coupé que lorsqu’il a vu un employé marquer l’arbre à la peinture il y a quelques semaines. Il a alors entamé des démarches pour tenter de le préserver, sans succès.

Lundi, quand deux arbres ont été abattus sur son tronçon de rue, il est sorti de l’immeuble. «J’ai dit à l’émondeur : si tu es pour couper l’arbre, je me mets devant.»

Mardi, l’arbre était encore intact, mais une ligne rouge semblait toujours le destiner à la coupe. «Les travaux d'abattage d'arbres ne peuvent être annulés», pouvait-on lire dans un courriel que M. Fournier a reçu de la part de l’arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie.

446 plantations

La Société de transport de Montréal (STM), qui gère le chantier, assure que le bilan sera «nettement positif» après les travaux, puisque 446 nouveaux arbres seront plantés.

«Différentes raisons liées aux travaux nous obligent à abattre certains arbres, dont le réalignement de trottoirs. Parfois, l’arbre peut être en conflit avec le développement du projet», a expliqué Amélie Régis, porte-parole pour la STM.

C’est le cas de l’arbre de M. Fournier, qui se retrouverait au milieu du futur trottoir, selon les informations que l’arrondissement lui a transmises. Un ginko biloba sera planté devant chez lui après les travaux.

«Ils disent qu’ils vont en planter un autre, mais il ne sera pas comme [celui-là], ça n’a aucun sens», a déploré M. Fournier.

Pas d’arbres centenaires

Les arbres qui seront abattus ont un diamètre entre 7 et 69 cm. Aucun d’entre eux ne serait donc centenaire, puisqu’un arbre de cet âge aurait un diamètre d’environ 100 cm, selon la STM.

Les autobus qui rouleront sur Pie-IX une fois le projet de SRB mis en place circuleront sur deux voies réservées au centre de la rue, de l’avenue Pierre-de-Coubertin jusqu’au boulevard Saint-Martin à Laval. Les passagers attendront l’autobus à des arrêts mis en place au centre de la rue, en bordure de ces voies réservées.

Les travaux pour la mise en place du SRB Pie-IX s’étaleront sur quatre ans, et celui-ci devrait être mis en service en 2022.

Dans la même catégorie