/news/politics

Un projet de loi pour répondre à la grogne sur les trop-perçus d'Hydro-Québec

TVA Nouvelles

Le gouvernement Legault va déposer mercredi un projet de loi pour répondre à la grogne concernant les trop-perçus d'Hydro-Québec.

Il devrait notamment annoncer un gel des tarifs pour un an à partir du mois d’avril 2020.

Par la suite, la société d’État se soustraira au processus de la Régie de l’énergie pour quatre ans et indexera ses tarifs au coût de la vie.

Ce projet de loi devrait répondre à la grogne dans la population après les révélations des 1,5 milliard de trop-perçus d’Hydro-Québec dans les dernières années.

«J’ai déjà dit que je voulais qu’Hydro-Québec fasse un geste pour rembourser les Québécois qui ont subi durant les deux premières années du gouvernement libéral les hausses supérieures à l’inflation. Il y a un projet de loi qui va être déposé demain», a fait savoir le premier ministre, François Legault.

«Hydro-Québec, c’est un générateur de revenus du gouvernement. On baisse ce revenu-là. Il va être compensé comment? Une baisse de service? On va absorber quoi, comment? Ça va nous ramener après à une hausse brutale», a réagi le porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du trésor, Gaétan Barrette.

«Je pense que la pression du public a fonctionné. Le gouvernement n’avait pas vraiment le choix un jour ou l’autre de donner suite à ses promesses», a dit de son côté le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois.

«Il y a de la communication gouvernementale là-dedans, c’est sûr», a plus laconiquement réagi le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé.

Dans la même catégorie